Accueil / Actualités / France / Invasion de guêpes: «Elles sont partout, c’est phénoménal !»

Invasion de guêpes: «Elles sont partout, c’est phénoménal !»

Guêpes et frelons provoquent une véritable invasion cette année et les entreprises sollicitées pour détruire les nids ne savent plus où donner de la tête. Une vraie calamité.

Depuis quelques semaines, on assiste à une véritable invasion de guêpes. En tout cas, bien plus importante qu’en 2019.

« Elles sont partout, c’est phénoménal », reconnaît Jérôme Grandhaye, professionnel de Guêpe service 3D, basé à Saint-Vincent.

Hiver clément et absence de gelées au printemps

Son activité a explosé cette année. « On ne travaille plus que pour ça et on détruit jusqu’à quinze nids par jour. Parfois même, jusqu’à quatre nids dans une même habitation », explique-t-il. Jérôme Grandhaye ne sait plus où donner de la tête. La quantité de nids de guêpe à détruire compose 85 % de son activité.

« On a également détruit 11  nids de frelons asiatiques cette année, notamment sur le secteur sud de la Loire et La Talaudière. Les nids de frelons se trouvent aussi bien dans des hangars qu’au sommet des arbres », note le professionnel qui a retroussé ses manches face à l’invasion.

Même son de cloche à la frontière de la Loire et de la Haute-Loire, dans la cité d’Aurec-sur-Loire, où Anthony Grange conduit lui aussi un « service d’extermination de nuisibles », notamment nids de guêpes et frelons, au sein de sa société Forez guêpes.

De plus en plus de frelons asiatiques

Il intervient dans un rayon de 40 km autour du bassin stéphanois. « Mon activité a augmenté de 50 % cette année avec l’arrivée des guêpes depuis la mi-juin. Elles sont nombreuses suite à un hiver clément et l’absence de gelées en avril/mai ». Lui aussi s’attache à détruire ces nids installés en toiture mais aussi souvent dans la terre, dans les haies et les cabanes de jardin qu’affectionne régulièrement cet insecte. Il note aussi l’arrivée des frelons. « Le frelon européen est bien là, comme chaque année, mais arrivé précocement fin juin au lieu de début août habituellement. » Il a également été confronté au fameux frelon asiatique décidément bien présent dans notre département.

« J’en ai fait dans le centre-ville d’Aurec-sur-Loire et à Semène, ainsi qu’à Unieux côté Loire. »

En dehors des nids gênants, les guêpes sont également nombreuses sur les terrasses des bars et restaurants comme au Puy-en-Velay où elles importunent les serveurs et investissent les jus de fruits et bières au grand dam des clients.

A voir aussi

TF 1 : l’indétrônable Jean-Pierre Pernaut quittera le 13 Heures dans trois mois. (Vidéo)

Le journaliste âgé de 70 ans est à la tête de ce « JT au …

Laisser un commentaire