Accueil / Insolite / Italie : il casse une statue dans un musée et… s’en va comme si de rien n’était. (Vidéo)

Italie : il casse une statue dans un musée et… s’en va comme si de rien n’était. (Vidéo)

Dans le musée de Possagno, en Italie, un touriste a pris la pose allongé sur une statue de Pauline Bonaparte. Durant son petit shooting photo, l’homme a brisé l’orteil de la sœur de Napoléon… S’il est parti comme si de rien n’était, pas de chance pour lui, tout a été filmé par une caméra de surveillance. 

Le touriste, en visite avec une femme dans le musée de Possagno près de Trévise en Italie, se faisait photographier auprès de la statue de Pauline Bonaparte, sœur de Napoléon, princesse Borghèse. Largement étendu sur l’œuvre, l’homme ne réalise pas qu’il vient de briser l’orteil sculpté par Canova 200 ans plus tôt. Il tente alors de repartir le plus discrètement du monde. Malheureusement pour lui, les caméras de sécurité du musée n’en ont pas raté une miette. 

J’ai eu un comportement irresponsable mais je n’étais pas au courant des conséquences 

Les images, une fois confrontées au registre des visites mis en place par le musée dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, ont permis à la police de Trévise de révéler l’identité du maladroit : il s’agit d’un touriste autrichien d’une cinquantaine d’années.

Face au scandale naissant en Italie, le touriste a fini par adresser un courrier à Vittorio Sgarbi, président de la fondation Canova. “J’ai eu un comportement irresponsable mais je n’étais pas au courant des conséquences”, a-t-il tenté de se justifier.

Il a ensuite demandé “des informations sur les démarches qui s’imposent à moi concernant cette situation qui m’est très désagréable et pour laquelle, en premier lieu, je tiens à présenter mes excuses.”

La statue vandalisée a été mise en sécurité en attendant sa restauration.

A voir aussi

Le voisin d’un hôpital porte plainte car les femmes qui accouchent « crient trop fort »

Un accouchement n’est pas pour toutes les femmes une expérience douce et agréable. Certes c’est …

Laisser un commentaire