Accueil / Actualités / France / La marque de jeans 1083 fabrique des masques et les offres aux soignants.

La marque de jeans 1083 fabrique des masques et les offres aux soignants.

Cette petite société textile de la Drôme met de côté la confection de pantalons et de chaussures et fabrique depuis mardi des masques en tissu, offerts aux professionnels de santé sous-équipés.

Le message a été posté ce mardi sur les réseaux sociaux et, 24 heures plus tard, 1083 a déjà enregistré 250 demandes de professionnels de santé. Cette petite société de Romans-sur-Isère (Drôme), qui fabrique depuis 2015 des jeans 100 % made in France, a décidé lundi soir d’arrêter sa production habituelle et de fabriquer gratuitement des masques pour les soignants de la région pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

« Depuis, ce week-end, nos 5 boutiques sont fermées et les ventes en ligne sont en forte baisse, explique Thomas Huriez, cofondateur de 1083 avec son frère Grégoire. Des médecins ont commencé à nous contacter pour nous demander de fabriquer des masques. »

Dès mardi matin, les deux couturières de l’atelier de Romans se sont mises à l’ouvrage avec un prototype fourni par le CHU de Grenoble (Isère) : elles assemblent deux épaisseurs de tissu, entre lesquelles les soignants pourront glisser une épaisseur de tissu plus filtrant. « Nous n’utilisons pas le jean, mais un tissu plus fin que nous avions en stock », précise Thomas Huriez.

Et déjà la solidarité s’organise à Romans. Le magasin Décor Discount a proposé à 1083 de leur fournir gracieusement du tissu. Et la société Vercourse a offert d’assurer les livraisons. Médecins généralistes, pharmaciens, radiologues, infirmiers, ambulanciers et même des policiers ont commencé à être livrés ce mercredi matin.

« Hier (NDLR : mardi), nous avons réussi à sortir une centaine de masques mais nous voulons monter à plusieurs centaines chaque jour », précise le patron de 1083. Pour cela, la PME a lancé un appel à tous les habitants de la région qui disposent d’une machine à coudre.

« On leur fournit les morceaux de tissu découpés et ils finissent de les assembler », explique Thomas Huriez qui privilégie pour l’instant les demandes émanant de la région de Romans. « Mais on va élargir et bientôt toute la filière textile va basculer ».

A voir aussi

COVID-19: LE GOUVERNEMENT ENVISAGE UN RECONFINEMENT NATIONAL POUR UN MOIS DÈS JEUDI MINUIT

Le reconfinement de la population française, qui doit être confirmé mercredi par l’exécutif, prendra effet …

Laisser un commentaire