Accueil / Actualités / Economie / La prime d’aide exceptionnelle de solidarité sera versée le 15 mai, voici qui va en bénéficier.

La prime d’aide exceptionnelle de solidarité sera versée le 15 mai, voici qui va en bénéficier.

Elle concerne 4,1 millions de foyers : l’aide exceptionnelle promis par l’État en avril dernier sera versée ce vendredi 15 mai 2020. On fait le point.

C’était l’une des promesses du gouvernement : le versement d’une aide exceptionnelle pour les foyers les plus précaires. Annoncée le 15 avril dernier, celle-ci sera versée ce vendredi 15 mai 2020.

Qui seront les bénéficiaires ? Quel montant sera accordé ? Doit-on en faire la demande ? Voici les modalités.

Qui est concerné ?

La crise épidémique du coronavirus a pesé (et pèse encore) sur les porte-monnaie. Bon nombre de Français.es ont en effet dû supporter une charge financière supplémentaire, avec, par exemple, la fermeture des écoles et des cantines. Quand d’autres ont vu leurs revenus diminuer en raison des mesures de chômage partiel.

Pour leur permettre de sortir la tête de l’eau, le gouvernement a débloqué un budget de 900 millions d’euros, répartis au sein de 4,1 millions de foyers (dont près de 5 millions d’enfants), qui bénéficient :

  • Du revenu de solidarité active (RSA) ;
  • De l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • Du revenu de solidarité (RSO) ;
  • De l’allocation équivalent retraite (AER) ;
  • De l’aide personnelle au logement (APL), avec au moins un enfant à charge.

Pour quel montant ?

L’aide accordée à ces foyers s’élève à 150 euros, à laquelle s’ajoute 100 euros supplémentaires par enfant à charge de moins de 20 ans.

À titre d’exemple, une personne bénéficiaire du RSA, qui a trois enfants à charge, percevra 450 euros.

Comment en faire la demande ?

Sachez qu’il n’y a aucune démarche à faire. Cette aide sera automatiquement versée sur le compte des bénéficiaires, et en une seule fois, par :

  • Les caisses d’allocations familiales (CAF) et les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) pour les bénéficiaires des APL, du RSA et du RSO ;
  • Pôle emploi pour les bénéficiaires de l’ASS et de l’AER.

À noter que ces aides s’ajouteront aux aides sociales versées mensuellement toute au long de l’année.

Et pour les autres ?

Si vous ne faites pas partie des bénéficiaires, sachez que le gouvernement a également mis en place des aides pour les étudiants, les entreprises ou encore les agriculteurs.

  • Vous êtes étudiant.e

Une aide exceptionnelle sera accordée aux jeunes les plus modestes. Elle sera de 200 euros et sera versée en juin.

Cela concerne les étudiants qui ont perdu leur travail ou leur stage, ceux qui n’ont pas pu rentrer chez eux, et les jeunes de moins de 25 ans qui touchent les APL.

  • Vous êtes chef.fe d’entreprise

Depuis le début de la crise sanitaire, un fonds de solidarité a été mis en place pour soutenir les TPE, indépendants et micro-entrepreneurs.

Depuis le mois de mars, les entreprises ayant fait l’objet d’une fermeture administrative ou ayant subi une perte de chiffre d’affaires de plus de 50% peuvent ainsi bénéficier d’une aide défiscalisée allant jusqu’à 1 500 euros.

Elles peuvent aussi bénéficier, selon leur taille et leur santé financière, d’une aide complémentaire des Régions d’un montant de 2 000 à 5 000 euros.

  • Vous êtes agriculteur.rice

Une nouvelle allocation financière destinée aux exploitant.es agricoles a été instaurée.

Dans le détail, sont concernés les agriculteurs obligés de rester chez eux, soit parce qu’ils sont atteints par le Covid-19, soit parce qu’ils doivent garder un enfant de moins de 16 ans ou un enfant âgé de moins de 18 ans en situation de handicap.

Rétroactive, elle peut donc s’appliquer à ceux qui ont déjà pris un remplaçant depuis le 16 mars 2020, début acté du confinement, et peut aller jusqu’à 112 euros par jour.

  • Vous êtes soignant.e

Dans le courant du mois de mai, les soignants recevront une prime de l’État et verront leurs heures supplémentaires majorées de 50% (en moyenne 600 euros supplémentaires).

Ainsi, dans les hôpitaux, les soignants en première ligne auprès des malades du Covid-19 percevront 1 500 euros. Pour les autres soignants, une prime de 500 euros leur sera accordée.

Dans les Ehpad, le personnel recevra quant à lui une prime de 1 000 à 1 500 euros, selon les départements les plus touchés.

  • Vous êtes agent de la fonction publique

Enfin, pour les salariés de la fonction publique d’Etat, une aide de 1 000 euros défiscalisée sera accordée aux personnels mobilisés. 

Enfin, s’ils le souhaitent, les maires pourront également attribuer cette aide aux personnels de la fonction publique territoriale.

A voir aussi

Covid-19 : des associations réclament le plafonnement des frais bancaires

Face à la crise économique causée par le Covid-19, deux associations demandent une «tarification responsable …

Laisser un commentaire