Accueil / Actualités / France / L’assureur AXA condamné à indemniser un restaurateur parisien fermé pour cause de confinement

L’assureur AXA condamné à indemniser un restaurateur parisien fermé pour cause de confinement

Le tribunal de commerce de Paris donne raison au restaurateur parisien Stéphane Manigold ce vendredi. Il condamne l’assureur AXA à l’indemniser pour la perte de chiffre d’affaires due au confinement, indique son avocate.

Le tribunal de commerce de Paris a ordonné ce vendredi à l’assureur AXA d’indemniser un restaurateur parisien à hauteur de deux mois de perte de son chiffre d’affaires.

« Je sais à quel point aujourd’hui beaucoup de chefs d’entreprises vont reprendre de l’espoir, beaucoup de salariés vont reprendre de l’espoir », explique Stéphane Manigold. « Je n’aime pas ce combat de petits contre grands, les grands savent être à nos côtés et nous soutenir. En revanche quand vous êtes un grand, cela vous oblige face à un petit et vous ne pouvez pas l’écraser, l’humilier, l’attaquer personnellement alors que ce petit, il défend juste son petit droit tout simplement », a poursuivi le restaurateur.

Un établissement fermé depuis le 14 mars dernier

Comme tous les autres cafés et restaurants, il avait dû fermer son établissement le 14 mars 2020 à cause du confinement décidé par le Gouvernement pour freiner la propagation du Covid-19. Dans les contrats d’assurance, cette difficulté inédite n’était pas prévue. 

Stéphane Manigold, qui possède quatre restaurants à Paris, avait saisi la justice pour obtenir qu’Axa indemnise, malgré tout, ses pertes d’exploitation. Il a donc obtenu gain de cause.

« C’est une victoire collective« , dit-il. C’est aussi une première qui va être « surveillée de  près par les secteurs de l’assurance et de la restauration« , précise l’avocate du restaurateur.

AXA va faire appel de la décision

La compagnie d’assurance a annoncé qu’il va faire appel de la décision de justice« Cette décision reste provisoire », estime AXA dans un communiqué. « Nous considérons que les pertes résultant de l’interdiction d’accueillir du public ne sont pas garanties par le contrat examiné », poursuit l’assureur, « seul un jugement tranchant le débat sur le fond pourra permettre d’aboutir à une interprétation sereine du contrat ».

A voir aussi

En voiture, ils croisent une meute de loups à Saint-Martin-Vésubie. (Vidéo)

La vidéo a été partagée plus de 700 fois sur Facebook depuis sa publication, jeudi. …

Laisser un commentaire