Accueil / Actualités / France / Le CHU de Tours appelle les familles à la vaccination obligatoire des nourrissons après des cas de coqueluche

Le CHU de Tours appelle les familles à la vaccination obligatoire des nourrissons après des cas de coqueluche

A Tours, la psychose du coronavirus chez certains parents a des conséquences dramatiques sur leurs nourrissons. Ils ont repoussé leur vaccination et des bébés non vaccinés se sont retrouvés en réanimation.

La semaine européenne de la vaccination a lieu en ce moment du 20 au 26 avril. Il s’agit de sensibiliser les parents à la vaccination des enfants, en particulier les nourrissons de moins de 2 ans pour qui la vaccination est obligatoire. Pourtant, les médecins du CHRU de Tours s’inquiètent, ils voient des parents qui repoussent la vaccination de leur enfant parce qu’ils craignent de l’exposer au Covid-19. « C’est grave » disent-ils, car la vaccination des enfants de moins de deux ans est obligatoire et les conséquences peuvent être dramatiques« . 

Les effets collatéraux du Covid

Cette psychose parentale est ce que les médecins appellent les effets collatéraux du Covid. C’est-à-dire qu’en ayant peur du virus les parents ne font pas le nécessaire, même les soins de base. « Si un enfant présente un signe d’une maladie quelconque, il ne faut pas décaler un rendez-vous chez le médecin » conseille Zoha Maakaroun, pédiatre-infectiologue au CHRU

On voit à l’hôpital de Tours des enfants qui arrivent à des stades évolués de maladie parce que les parents ont attendu pour consulter

Le médecin cite en exemple un cas d’appendicite qui est arrivé au stade de péritonite évoluée alors qu’on aurait pu consulter son docteur plus tôt quand l’enfant s’est plaint du ventre. Autre cas, celui d’un diabète avancé qu’on a découvert à l’hôpital alors qu’une consultation aurait certainement évité ce stade. 

Des nourrissons non vaccinés en réanimation

La situation est la même pour les enfants que les parents n’ont pas fait vacciner. « Les rappels des plus grands peuvent être décalés parce qu’ils ont été vaccinés tout petits », dit Zoha Maakaroun, « mais les tout petits si on retarde leur vaccination, on va voir apparaître les maladies à prévention vaccinale ». On a actuellement des enfants hospitalisés pour des coqueluches graves parce qu’ils n’ont pas été vaccinés. 

On a un nourrisson de 6 mois non vacciné qui a fait une coqueluche et qui est en réanimation

« Il ne faut pas craindre d’aller dans les cabinets des médecins, ils sont organisés pour que les choses se fassent dans de bonnes conditions ». « Les mesures d’hygiène sont prises, dans les salles d’attente, on ne se croise pas ». 

Nous sommes donc dans la semaine européenne de la vaccination, elle a commencé le 20 avril et s’achèvera dimanche 26 avril. Les médecins expliquent que ce n’est pas parce que les événements grand public qui devaient avoir lieu lors de cette semaine ont été annulés qu’il faut en oublier de faire vacciner son enfant.

A voir aussi

Le couvre-feu dans 54 départements en France

La liste des territoires avec interdiction de sortir de chez soi après 21 heures (sauf …

Laisser un commentaire