Accueil / Actualités / France / Le gouvernement refuse la réouverture des parcs et jardins parisiens

Le gouvernement refuse la réouverture des parcs et jardins parisiens

La passe d’armes par micros interposés continue entre Anne Hidlago, la maire de Paris qui veut rouvrir les parcs et jardins de la capitale, et le gouvernement qui est opposé à la mesure. « Cette décision est inopportune », a conclu ce mercredi la porte-parole du gouvernement.

Et le dernier mot revient, pour le moment, au gouvernement. Alors que le déconfinement et le beau-temps poussent les Parisiens à se regrouper dehors sans respecter les gestes barrières, la maire de Paris et d’autres voix réclament toujours la réouverture des parcs et jardins de la capitale depuis mardi. La porte-parole du gouvernement lui a de nouveau fermé la porte ce mercredi midi. Cette envie est « inopportune compte tenu de la vivacité de la circulation du virus en région Île-de-France », a déclaré Sibeth Ndiaye à l’issue du Conseil des ministres. « Nous ne sommes pas revenus sur cette décision ».

Le bras de fer continue

Anne Hidalgo, qui avait déjà demandé à ce qu’ils soient rouverts avant d’essuyer le refus du ministre de la Santé Olivier Véran, a insisté mercredi matin, considérant qu’il était étonnant que l’on puisse « prendre le métro, mais pas marcher dans un parc ». « Je pense qu’est une question de santé publique », a affirmé la maire socialiste. 

« Si vous n’ouvrez pas les parcs et jardins à la promenade, pour y faire du sport, pour marcher, pas pour y faire des piques-niques, les Parisiens seront renvoyés à des trottoirs ou à des espaces comme les berges, le canal Saint-Martin », a-t-elle argué, en référence aux habitants qui avaient profité lundi de la première soirée de déconfinement le long du canal en faisant fi des distanciations sociales.

« On peut filtrer l’entrée des personnes et dire à un moment donné que la jauge est atteinte s’il y a trop de monde. Et si nous ouvrons les parcs et jardins, j’imposerai le port obligatoire du masque à travers leurs règlements, qui sont municipaux », a expliqué Anne Hidalgo.

A voir aussi

Congé paternité : les députés votent l’allongement à un mois

L’Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité ce vendredi le doublement du congé paternité …

Laisser un commentaire