Accueil / Coronavirus / Le témoignage d’un patron du bâtiment dans le Finistère protège ses salariés s’explique dans une vidéo émouvante.

Le témoignage d’un patron du bâtiment dans le Finistère protège ses salariés s’explique dans une vidéo émouvante.

Ce patron de 38 ans est gérant de la société Abers étanchéité basée à Gouesnou, près de Brest dans le Finistère. Il n’avait jamais fait de vidéo mais étant donné la situation face au coronavirus et les discours du gouvernement français et surtout de la ministre du travail Muriel Pénicaud, il a décidé de se filmer dans ses locaux et d’expliquer sa position.

Il s’appelle Romain Rumans et vendredi 20 mars, il était dans son entreprise dans laquelle travaillent 30 salariés.

« Lundi matin (16 mars 2020), j’ai dit à mes salariés de se préparer et le soir, je leur annonçais de rester chez eux. Cela n’a aucun sens d’interdire aux gens d’aller sur la plage et de leur dire dans le même temps d’aller travailler. Les salariés ont parfaitement compris, ils m’ont soutenu. Les personnes ne sont pas uniquement là pour travailler ». 

Ses chantiers ont été arrêtés et tout le monde est à la maison. Dans sa vidéo, montée par Julien Cabon, dirigeant de la société de production, Tydeo, basé à Saint-Renan, Romain Rumans est clair :

«  J’ai une seule et unique raison d’exister ce sont justement mes salariés. […] »

« Je travaille 6 jours sur 7, 15 heures par jour, le dimanche matin jusqu’à ce que ma petite famille se lève et ça 50 semaines par an. Je fais ce que je peux pour gagner ma vie est là on est dans une urgence qu’il faut gérer coûte que coûte. »

Son entreprise dispose de plusieurs équipements de protection individuelle (EPI) utilisés normalement pour l’amiante avec des combinaisons, des gants, des lingettes désinfectantes, des cartouches pour des masques, etc. Il est en contact avec des ambulanciers pour les leur donner.

Pour lui, son acte ne relève ni de l’incivisme ni du « défaitisme » dont Muriel Pénicaud accusait les entreprises du BTP, car il veut protéger la vie de ses salariés et de leurs familles et ne pas les mettre en danger bêtement « pour que choses qui peuvent complètement attendre ». Il est conscient que si cela dure longtemps, son entreprise risque de connaître des difficultés mais il préfère se retrouver devant le tribunal de commerce pour son entreprise que devant le tribunal correctionnel. 

Ce patron du bâtiment a pris une décision claire et sans détour. Il est actuellement salué par de nombreux internautes.

Bravo Monsieur

A voir aussi

Coronavirus en France : 146 décès et 13 243 contaminations en 24 heures

La propagation du virus se poursuit dans le pays selon le dernier bilan quotidien. Le …

Laisser un commentaire