Accueil / Actualités / Société / LES « COVID-PARTIES » AUX ETATS-UNIS, VÉRITABLE PHÉNOMÈNE OU LÉGENDE URBAINE?

LES « COVID-PARTIES » AUX ETATS-UNIS, VÉRITABLE PHÉNOMÈNE OU LÉGENDE URBAINE?

Depuis maintenant plusieurs semaines, de nombreux médias américains se sont faits l’écho de l’existence de ce type de soirées à travers le pays, sans toutefois apporter la preuve de leur véritable existence.

L’histoire avait fait grand bruit, et avait été reprise par de nombreux médias nationaux et internationaux. La semaine passée, un Texan âgé de 30 ans serait mort des suites d’une contamination au Covid-19 après avoir participé à une « Covid party. »

De manière plus générale, plusieurs articles de presse s’étaient fait écho de la multiplication de ces soirées au cours desquelles sont volontairement invitées une ou plusieurs personnes contaminées, dans un pays qui est encore actuellement violemment touché par le coronavirus. Le dernier décompte de la Johns Hopkins University fait état de 3,4 millions de cas pour 137.000 morts dans le pays.

Selon la rumeur, les participants à ces soirées, sceptiques quant à la virulence ou l’existence même du coronavirus, souhaiteraient voir si ce dernier est réel ou non et être eux-mêmes contaminés dans le cadre d’un pari.

Des sources incomplètes et invérifiables

Pour autant, la réalité quant à ces « soirées Covid » pourrait être bien différente que celle relayée depuis plusieurs jours. Samedi dernier, au micro de la chaîne locale News 4 San Antonio, Jane Appleby, médecin au sein d’un hôpital de cette ville texane, a relaté l’histoire du trentenaire, qui a pourtant bel et bien succombé au Covid-19.

Avant de mourir, ce dernier aurait dit « à l’infirmière qui s’occupait de lui: ‘Je crois que j’ai fait une erreur. Je croyais que la pandémie était un canular mais en fait, non… », a-t-elle assuré.

Et c’est là que le bât-blesse selon le média américain Wired, qui a enquêté sur cette possible nouvelle mode aux États-Unis, et surtout sur son traitement par les médias. Quelques heures après la publication de ce témoignage, ce dernier s’est retrouvé relayé tel quel par plusieurs rédactions, sans réelle vérification des faits.

Dans une vidéo publiée par la même chaîne de télévision, Jane Appleby apporte également une description de ces soirées Covid: « quelqu’un est diagnostiqué avec la maladie et organise une fête pour inviter ses amis à voir s’ils peuvent vaincre la maladie. » Seul problème, ce témoignage n’est étayé, à l’heure actuelle, par aucune source crédible.

A voir aussi

Gaz, allocation de rentrée, électricité, prime à la conversion… Tout ce qui change le 1er août

Ils auront un impact sur votre budget : retrouvez les principaux changements qui interviennent à …

Laisser un commentaire