Accueil / Actualités / France / Les distributions de masques débuteront le 4 mai en France

Les distributions de masques débuteront le 4 mai en France

Dans un entretien à paraître vendredi dans Les Echos, Agnès Pannier-Runacher précise que plusieurs modes de distribution ont été identifiés.

Les distributions de masques débutent le 4 mai. L’annonce a été faite par la secrétaire d’Etat à l’Economie Agnès Pannier-Runacher dans une interview a paraître vendredi auprès du quotidien Les Echos. « Plusieurs modes de distribution ont été identifiés pour permettre à un maximum de Français d’y avoir accès. Le champ des possibles est très large et nous regardons toutes les hypothèses: pharmaciens, mairies, grande distribution, buralistes, plateforme Afnor, e-commerce, etc. »

Les buralistes français vont vendre des masques pour éviter la propagation du coronavirus, a annoncé ce jeudi leur confédération, promettant de répondre « dès maintenant » aux besoins de protection. Le  prix à l’unité autour de cinq euros. Mais la confédération a précisé à l’AFP que ce prix était seulement indicatif.

« Le réseau des 24.000 buralistes accompagne le déconfinement progressif à venir en donnant accès à la population à des masques de protection », a déclaré dans un communiqué la Confédération des buralistes.

Pas de spéculation

Les masques, en tissu normé, seront lavables et réutilisables une vingtaine de fois. Ils seront notamment de la marque Lainière Santé,  issus des laboratoires du Groupe Chargeurs. Ils seront vendus aux alentours de 5 euros l’unité.

« Comme tout le monde, les buralistes souffrent la crise, mais notre objectif n’est pas de faire de la spéculation sur les masques », explique Philippe Coy, qui insiste sur la qualité du matériel, « qui n’est pas vendu à la sauvette sur le trottoir », et qui plus est, vendu avec une notice. 

Et pour la Confédération, il ne s’agit pas de faire concurrence aux pharmaciens « notre volonté, c’est d’être utile, pas de vendre des médicaments », insiste Philippe Coy.

Des masques seront distribués gratuitement dans les transports en commun franciliens

« Bientôt plus de 25 millions de masques produits chaque semaine »

Pour autant, « il reste à trancher des questions : comment éviter un phénomène de surstockage par certains au risque de provoquer des ruptures locales d’approvisionnement ? Comment s’appuyer sur les collectivités locales ? ».

A voir aussi

Congé paternité : les députés votent l’allongement à un mois

L’Assemblée nationale a voté à la quasi unanimité ce vendredi le doublement du congé paternité …

Laisser un commentaire