Accueil / Actualités / Economie / Les dons de RTT aux soignants : l’idée d’un député du Calvados adoptée à l’Assemblée Nationale

Les dons de RTT aux soignants : l’idée d’un député du Calvados adoptée à l’Assemblée Nationale

Les Français pourront donner leurs RTT aux soignants. L’idée portée par le député du Calvados, Christophe Blanchet, a été adoptée à l’Assemblée Nationale ce mardi 2 juin 2020.

Mardi 2 juin 2020, l’Assemblée Nationale a adopté le fonds de solidarité avec les soignants proposé par Christophe Blanchet. Le député de la 4e circonscription du Calvados entend permettre aux salariés qui le souhaitent, du public comme du privé, de céder des jours de repos afin d’exprimer concrètement leur reconnaissance. 

Une manne de 2 milliards d’euros ?

Le montant de ces dons sera reversé sous la forme de chèques-vacances. Les personnels des hôpitaux ou des Ehpad recevront ainsi une preuve concrète du soutien des Français. C’est aussi un moyen de venir en aide au secteur du tourisme, sinistré par deux mois de confinement. Dans un communiqué, le parlementaire normand précise :

Si chacun des 23 millions de salariés en France donnait juste un jour de congé ou de RTT, cela équivaudrait à près de 2 milliards d’euros à dépenser dans notre économie locale et nationale. 

« Donner un écho aux applaudissements des Français »

Désireux de « mettre en œuvre de nouvelles formes de solidarité et de donner un écho aux applaudissements des Français », l’élu du Calvados a repris l’idée de Pasteur Mutualité, un groupe mutualiste d’assurances et de services destinés aux professionnels de santé, qui avait lancé la campagne #JeDonneMesRTT sur les réseaux sociaux.

Il l’a enrichie en proposant de transformer ces jours de repos donnés en chèques-vacances. Le texte avait aussi été élargi la semaine dernière, lors de son examen en commission, afin de permettre à ceux qui n’ont pas de jours de repos (chefs d’entreprises, retraités, élus, etc.) de pouvoir contribuer directement à ce fonds par des dons financiers.

Un texte « un peu obscène » pour la gauche 

Certains membres de l’opposition ont fait part de leur désaccord avec ce texte. Le socialiste Boris Vallaud a évoqué son malaise face à cette loi « inaboutie et hors sujet » au regard des difficultés de l’hôpital. Quant au communiste Pierre Dharréville, il a fustigé la proposition de la République en Marche qu’il juge « un peu obscène ».

De son côté, Caroline Fiat, de La France insoumise, a estimé que ce n’est « pas aux citoyens de remercier les personnels, mais à l’État ». Elle a avancé l’idée de poser un jour de RTT pour manifester le mardi 16 juin 2020, journée de mobilisation des syndicats et collectifs hospitaliers.

A voir aussi

L’enseigne nordiste Camaïeu va être placée en redressement judiciaire

Coup dur pour l’industrie textile nordiste : l’enseigne Camaïeu, basée à Roubaix, va être placée …

Laisser un commentaire