Accueil / Coronavirus / Lille : « De grâce, épargnez-nous une nouvelle crise » implore une virologue

Lille : « De grâce, épargnez-nous une nouvelle crise » implore une virologue

Ce mercredi matin, le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Lille a tenu sa première conférence de presse post-confinement. A peine deux jours après que les Français ont enfin pu retrouver un semblant de vie normale, les médecins de l’hôpital lillois se montrent circonspects sur les suites de cette crise sanitaire. On est très loin des lendemains qui chantent.

Si le dispositif Covid-19 a été allégé au CHU de Lille, il n’a pas disparu pour autant. Ce sont près de 180 lits qui sont toujours réservés, en réanimation ou en hospitalisation, aux patients contaminés, ou susceptibles de l’être, par le virus. « Malgré le déconfinement, nous accueillons encore entre 120 et 130 patients chaque jour », assure Frédéric Boiron, le patron du CHU. Dans la partie Covid du service de réanimation, une trentaine de personnes luttent en ce moment pour survivre au virus. « Trois lits Covid sur cinq sont encore occupés, le service est loin d’être vide », prévient Julien Poissy, chef de la réa.

« Une fenêtre de tir de quatre à six semaines »

A l’hôpital, on profite de l’accalmie pour laisser souffler les équipes. « Nous avons une fenêtre de tir de quatre à six semaines pendant laquelle l’épidémie va nous laisser respirer. Au terme de ce délai, une reprise épidémique est à craindre », souligne le Pr François-René Pruvot, président de la Commission médicale d’établissement du CHU, pointant du doigt le « comportement sociétal » observé depuis le déconfinement.

A voir aussi

Covid-19 en France : 21150 cas et 436 décès en 24 heures

Le directeur général de la santé a présenté ce jeudi soir le bilan épidémiologique du …

Laisser un commentaire