Accueil / Actualités / Faits divers / Lille : l’employé modèle pillait le matériel de l’hôpital depuis trente-cinq ans

Lille : l’employé modèle pillait le matériel de l’hôpital depuis trente-cinq ans

Salarié d’un hôpital lillois, un homme de 59 ans est suspecté d’avoir détourné des milliers de fournitures médicales depuis… 1985. Les 270000 euros sur son compte en banque laissent imaginer l’ampleur du butin.

Pendant des années, il a travaillé sans faire de vagues. Trente-cinq de bons et loyaux services au sein du centre hospitalier Albert-Calmette à Lille (Nord). Pendant toute cette période, ce technicien de maintenance est pourtant soupçonné d’avoir dérobé du matériel médical ou d’entretien au sein de l’établissement de santé. Les produits étaient revendus sur Le Bon Coin.

Chez lui, les enquêteurs de la Sûreté départementale de Lille ont mis la main sur des centaines d’objets volés : instruments médicaux, matériel de plomberie, fauteuils roulants, papiers toilette. Il a fallu quatre fourgons aux policiers afin de tout évacuer. Le suspect, un homme sans histoire âgé de 59 ans, a été mis en examen en fin de semaine dernière pour détournement de fonds publics, blanchiment et travail dissimulé, a-t-on appris du parquet de Lille.

Revendus sur Le Bon Coin

Au début du mois de mai, le directeur technique adjoint de l’hôpital Calmette alerte sa direction. Il a noté la disparition d’importantes quantités de matériels, notamment de masques dans les dernières semaines. Sa petite enquête lui a permis de noter que nombre des objets dérobés au sein de l’hôpital étaient encore en vente sur le site Le Bon Coin. Le 7 mai, la direction de l’établissement alerte le parquet de Lille, qui ouvre une enquête, confiée à la sûreté urbaine de Lille.

Grâce à ces petites annonces, les policiers parviennent à remonter jusqu’à Régis O., 59 ans. L’homme est un salarié qui ne pose pas de problème, et est totalement inconnu de la justice. Le 27 mai, une perquisition est menée à son domicile et confirme les soupçons des policiers. Des dizaines d’objets sont ainsi découverts. Placé en garde à vue, l’agent technique confirme vite l’intuition des policiers. Il admet ainsi avoir dérobé des milliers d’objets au sein de l’hôpital. Plus étonnant, il avoue se livrer à ses vols depuis qu’il a été engagé par l’hôpital Calmette… en 1985.

Le business du senior était très lucratif. Les premières investigations bancaires ont permis de constater que le suspect possédait plus de 270000 euros sur un compte en banque. Il était par ailleurs propriétaire d’une maison et d’un appartement. Les investigations se poursuivent pour tenter d’estimer le montant total des vols, que l’hôpital ne parvient pour le moment pas à chiffrer. Le suspect a été placé sous contrôle judiciaire.

A voir aussi

Hérault : la mère de famille disparue depuis dix jours après une dispute, retrouvée morte

La mère de famille Joëlle Queille qui avait disparu depuis le 6 septembre à Saint-Gély …

Laisser un commentaire