Accueil / Santé / Limoges : un bébé meurt d’une méningite

Limoges : un bébé meurt d’une méningite

Selon les services de l’Agence de Santé régionale, le risque de transmission de la maladie reste très faible.

Un bébé, dont l’âge et le sexe n’ont pas été précisés, est mort ce week-end après avoir été « pris en charge pour une infection invasive à méningocoque ».

Le nourrisson « a été pris en charge rapidement et n’a pas été en contact avec d’autres enfants », a complété le cabinet du préfet de la Haute-Vienne à France Bleu Limousin. « Le risque de transmission de la maladie est très faible », assure donc le préfet.

Transmission par la salive

« Il faut être face à face, la bactérie se transmet par les gouttelettes de la salive, elle ne résiste pas dans l’air », explique, de son côté, le docteur Matthieu Mechain de l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine au Populaire du Centre.

Le type de bactérie ayant infecté le nourrisson n’est pas encore connu des services de l’ARS. « Au-delà du traitement individuel, un traitement antibiotique a été administré pour prévenir la survenue de nouveaux cas : à l’entourage de l’enfant, aux professionnels de l’urgence et aux médecins de l’établissement », a précisé Matthieu Mechain.

Une maladie à traiter très vite

En 2019, plusieurs associations avaient lancé l’alerte afin de mieux sensibiliser le public aux symptômes de la maladie, qui peut mener à un décès ou à de lourds handicaps.

La méningite est une infection virale ou bactérienne des méninges, les membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière. Elle peut se déclarer chez les enfants et les jeunes adultes, mais touche principalement les nourrissons de moins de 1 an. Les symptômes (fièvres, vomissements) ressemblent d’abord à ceux d’une gastro-entérite.

La lumière et le bruit font aussi mal à la tête, la nuque est raide. Quelques heures après l’infection, l’apparition de « purpura fulminans » (des taches rouges ou violettes qui recouvrent progressivement les membres inférieurs) doit immédiatement alerter. Ce symptôme n’apparaît pas forcément, mais c’est l’une des complications les plus graves. Si la méningite n’est pas traitée très vite, elle entraîne la mort dans 10 % des cas, et laisse également un patient sur cinq en situation de handicap lourd.

A voir aussi

Confinement : les Français ont pris 2,5 kg en moyenne

Baisse d’activité physique, réfrigérateur et placards à disposition… le confinement n’est pas sans conséquence sur …

Laisser un commentaire