Accueil / Actualités / Faits divers / Lozère : Une rave party interdite rassemble des milliers de personnes dans le parc national des Cévennes

Lozère : Une rave party interdite rassemble des milliers de personnes dans le parc national des Cévennes

Dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 août 2020 entre 3000 et 4500 personnes se sont retrouvées pour une rave party sur un terrain privé du parc national des Cévennes.

Ils ont débarqué dans la nuit, sur un terrain privé situé à Hures-la-Parade, en plein dans le parc national des Cévennes. Selon les chiffres communiqués par la préfecture de la Lozère, entre 3000 et 4500 personnes se sont retrouvées dans la nuit du samedi 8 août au dimanche 9 août 2020 pour une rave party « non déclarée et non autorisée ».

Interdite par arrêté préfectoral

Dans un communiqué, Valérie Hatsch, préfète de la Lozère fulmine:

Je condamne l’organisation de ce rassemblement interdit par arrêté préfectoral, d’autant plus dans le contexte de crise sanitaire actuelle, sans égard pour la protection des habitants et des milliers de personnes qui s’y rendent.

Sans accord du propriétaire du terrain

Le propriétaire du terrain n’avait pas donné son accord pour la tenue de cette rave-party. Dès que l’organisation de la rave party a été connue, un centre opérationnel départemental a été activé à la préfecture.

Les forces de l’ordre ont été déployées sur place et les accès au site où se tient la rave party sont désormais barrés. Ces mesures ont permis de limiter le nombre de participants selon la préfecture et de ne pas dépasser le seuil de 5 000 personnes.

Risque d’incendie

Dans son communiqué, la préfète de la Lozère précise :

Située dans le périmètre du parc national des Cévennes à une période de canicule et de risque d’incendie élevé, une telle manifestation est dangereuse et non tolérée. Déjà durement éprouvés par la sècheresse et l’épidémie, les agriculteurs craignent un impact supplémentaire sur leur activité.

Une enquête est en cours pour la mise en cause de la responsabilité des organisateurs.

A voir aussi

Vosges : Une dizaine de sangliers écrasés par des voitures : les chasseurs portent plainte après le massacre. (Vidéo)

Un champ situé sur la commune de Senonges dans les Vosges est le terrain de …

Laisser un commentaire