Accueil / Actualités / France / Lyon : Manifestation de gilets jaunes ? La préfecture interdit les rassemblements ce samedi

Lyon : Manifestation de gilets jaunes ? La préfecture interdit les rassemblements ce samedi

La préfecture du Rhône a décidé d’interdire les rassemblements dans le centre de Lyon (Rhône), samedi 16 mai face à une manifestation de gilets jaunes qui s’annonce.

Le déconfinement de la population est-il synonyme avec le retour des luttes sociales ? C’est en tout cas ce que souhaitent près de 300 personnes qui indiquent vouloir participer à un événement Facebook ce samedi 16 mai 2020. La manifestation annoncée dans le prolongement du mouvement des gilets jaunes donne rendez-vous sur la place de la République de Lyon (Rhône), à partir de 14h

Pas de manifestation sur la presqu’île

En réaction, la préfecture du Rhône a annoncé, vendredi 15 mai 2020, interdire les rassemblements dans le centre-ville de Lyon de 8h à 22h, dans un périmètre allant de la place Bellecour à l’Hôtel de ville. La rue Victor Hugo est, elle aussi, concernée. 

Le préfet justifie cette décision car « les gestes barrières ne pourront être respectés dans le contexte des manifestations » et en pleine période de crise sanitaire liée au Covid-19. Pascal Mailhos en « appelle à la responsabilité de chacun au regard de la situation sanitaire actuelle ».

Pour rappel, les rassemblements de plus de 10 personnes sont toujours interdits dans l’espace public depuis le 11 mai. 

Alors que ce samedi 16 mai sera le premier week-end déconfiné des Français(es) et des Lyonnais(es), la préfecture pointe du doigt le contexte économique difficile. « Les manifestations auraient pour conséquence d’accroître les difficultés des commerces. Soyons solidaires avec nos commerçants ! » demande le préfet. 

Les commerçants sont certains des acteurs économiques les plus touchés par la crise du coronavirus. En avril, la métropole de Lyon avait annoncé le lancement d’un plan de 100 millions d’euros pour venir en aide aux petites entreprises, aux associations, indépendants du territoire, acteurs du tourisme, ou encore aux étudiants.

A voir aussi

Rennes : crachats, insultes… dans les supermarchés, un confinement pire que le premier

Depuis fin octobre 2020, hôtesses de caisse, d’accueil, agents de sécurité subissent les foules qui …

Laisser un commentaire