Accueil / Coronavirus / Mais comment Julie 16 ans l’adolescente a pu être testée négative deux fois au Covid-19

Mais comment Julie 16 ans l’adolescente a pu être testée négative deux fois au Covid-19

La famille de l’adolescente, décédée, a appris très tard que la dégradation de sa santé était due au coronavirus. Un drame qui met en lumière le manque de fiabilité des tests actuels.

La bonne nouvelle ne valait rien. Mardi, la famille de Julie, une adolescente de 16 ans placée en réanimation au sein de l’hôpital Necker, à Paris, reçoit, comme nous l’ont raconté ses proches, les résultats de deux tests au Covid-19 passés par la jeune fille : négatifs.

Le soir même, ce diagnostic est contredit par un troisième dépistage, passé quelques jours plus tôt à l’hôpital de Longjumeau, dans l’Essonne. L’état de santé de Julie est bien lié au nouveau coronavirus.

L’adolescente meurt quelques heures plus tard, victime, selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, d’une forme sévère du virus « extrêmement rare » chez les jeunes. Un drame qui met en lumière la fragilité des résultats des tests de dépistage actuels, de plus en plus réclamés par les Français.

Pourquoi l’adolescente a-t-elle été testée plusieurs fois ?

Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l’hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) de Paris, rappelle que le test est « très spécifique » : s’il s’avère positif, il y a « 98 % de chances » que ce soit bien le cas du patient.

En revanche, sa « sensibilité », bien qu’il n’existe pas encore d’étude poussée sur le sujet, ne se situerait qu’autour de « 60 % ». Statistiquement, deux patients contaminés sur cinq seraient donc diagnostiqués négatifs.

« Au CHU de Lille (Nord), les médecins n’hésitent pas à tester cinq à six fois les mêmes personnes, lorsqu’elles présentent un état grave, jusqu’à obtenir un résultat positif », confie Gérald Kierzek. C’est vraisemblablement aussi ce qui explique que la jeune Julie ait été testée à trois reprises. Contactés ce vendredi, l’hôpital Necker et l’AP-HP ne comptaient pas réagir dans l’immédiat à son cas personnel, notamment en raison du secret médical.

A voir aussi

Coronavirus : ce dimanche 174 morts et 11.022 nouveaux cas confirmés en France

La France a franchi, ce dimanche, la barre des 55.000 décès depuis le début de …

Laisser un commentaire