Accueil / Actualités / Faits divers / Menacé de mort pour ses propos sur les chats, le président des chasseurs va déposer plainte.(Vidéo)

Menacé de mort pour ses propos sur les chats, le président des chasseurs va déposer plainte.(Vidéo)

Willy Schraen, le président de la fédération nationale des chasseurs, habitant l’Audomarois, va porter plainte. Ses propos sur le piégeage des chats à 300 mètres des habitations ont entraîné des réactions extrêmement violentes sur les réseaux sociaux. Sa famille est placée sous protection policière.

Menaces de viol, de torture et sa tête mise à prix sur le dark web : Willy Schraen avoue ne plus dormir. « Je suis en arrêt de travail« , admet le président de la fédération nationale des chasseurs, habitant l’Audomarois. Début mai, dans une interview en direct sur Facebook, il a évoqué le piégeage des chats à 300 mètres de leur habitation. Des propos qui ont tellement fait réagir sur Internet que la police a décidé de placer lui et sa famille sous protection.

Des plaintes déposées à partir de lundi

Les menaces ont commencé à tomber, explique Willy Schraen, après le tweet du journaliste Hugo Clément reprenant un passage de la vidéo. Un passage tronqué selon le président des chasseurs qui ne retransmet pas le fond de sa pensée : « J’ai répondu à cette question d’un point de vue de biodiversité. On parlait de chats sauvages. On a fait un terrible raccourci. De ‘Willy Shraen veut piéger vos chats’, c’est devenu ‘Willy Shraen veut tuer les chats sauvages’ puis ‘Willy Shraen veut tuer vos chats' »

Dans l’interview complète, toujours disponible sur la page Facebook de Chassons.com, Willy Schraen explique : « Il y avait des bonnes règles avant, pleines de bon sens : voilà _un chat qui est à plus de 300 mètres d’une maison, on peut considérer que ce n’est plus un chat domestique_. Moi je pense qu’il va falloir trouver une solution, il va falloir agir sur le chat. Le chat tue bien plus d’animaux que les chasseurs, ce n’est même pas à comparer. Et effectivement le piégeage du chat à plus de 300 mètres d’une habitation, ce serait une bonne chose. Le chat est en train de détruire la biodiversité »

Selon Willy Schraen, à aucun moment il n’évoquait la possibilité de tuer des chats : « J’évoque des pays comme l’Australie qui veut en tuer 2 millions, je dis tout de suite qu’il ne faut pas en arriver à ces extrémités. Puis après j’évoque effectivement ces piégeages de chat parce qu’ils existent tout simplement parce que les fourrières opèrent et attrapent des chats abandonnés ou des chats sauvages. Et je dis à la fin de tout de ça que _ce n’est pas notre rôle [nous chasseurs] de piéger les chats_« 

Interrogé par l’AFP ce jeudi Allain Bougrain Dubourg, le président de la Ligue de Protection des Oiseaux, préconise d’ailleurs « de capturer les chats sans maître pour les stériliser puis de les remettre dans leur site »

Le président de la fédération de chasse va déposer de premières plaintes dès lundi 18 mai et souhaite en faire un procès des réseaux sociaux : « Je pense que mon cas doit inspirer les choses. La liberté d’expression et d’opinion, c’est quelque chose d’important. Que cela devienne la poubelle de l’esprit humain, ce n’est pas la vocation des réseaux sociaux »

A voir aussi

Assise, une femme est tasée deux fois par un policier : la vidéo qui fait polémique en Espagne

Le débat des violences policières, ravivé par cette vidéo d’un producteur de musique tabassé pendant …

Laisser un commentaire