Accueil / Actualités / Faits divers / Meuse : Un couple condamné pour privation de soins envers ses chiens en tout 73 animaux

Meuse : Un couple condamné pour privation de soins envers ses chiens en tout 73 animaux

Un couple vivait avec 48 chiens et 25 chiots au moment d’un contrôle en 2019. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. Le tribunal de Bar-le-Duc lui a aussi signifié une interdiction définitive de détenir des animaux, quels qu’ils soient.

« Sévices graves ou actes de cruauté envers un animal, atteinte involontaire à la vie ou à l’intégrité d’un animal domestique, mauvais traitement, placement d’un animal dans un habitat pouvant être cause de souffrance, privation de soin à un animal »… c’est pour tous ces motifs que mardi, le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc a jugé un couple de quinquagénaire.

Le 28 mars 2019, après que le procureur de la République a reçu plusieurs signalements concernant ce couple, un contrôle de leur habitation avec perquisition et saisie des chiens étaient organisés.

80 animaux

Président du Refuge de Cathy, à Fains-Véel, Daniel François assistait à cette saisie. Au tribunal il a raconté : les chiens en grande quantité dans la maison, les déjections nombreuses, le cadavre d’un chien sur un lit…

Cette description venait corroborer les nombreuses photos que le juge avait à sa disposition pour mieux se rendre compte de la situation. Il rappelait ainsi la présence de 48 chiens et 25 chiots vivant avec le couple, mais aussi des poules, des chats, des coqs… « Près de 80 animaux », recensait le président du tribunal.

Un couple dépassé

À la barre, le couple avait comme du mal à comprendre ce qu’on lui reproche. « Nous aimons les animaux, nous ne leur voulons pas de mal », a insisté à plusieurs reprises le prévenu, concédant qu’avec son épouse ils se sont peut-être laissé déborder.

« Est-ce que vous trouvez normal d’avoir tous ces animaux ? Est-ce que l’on peut les entretenir correctement ? », a questionné le magistrat pour tenter de leur faire toucher du doigt le problème. « Je n’ai pas passé d’annonces pour les donner, c’est pour ça qu’il y en avait autant », tentait de justifier le mari.

Interdiction d’avoir des animaux

S’il est apparu que les chiens n’étaient pas dénutris, le procureur de la République de Bar-le-Duc a insisté : « Une suroccupation vaut pour sévices graves. Je ne dis pas qu’il y a eu intention des prévenus au départ, mais il y a eu une souffrance animale énorme. »

Il a rappelé aussi que le couple avait fait l’objet de plusieurs mises en demeure pour remédier à la situation. Estimant qu’il fallait prononcer une peine suffisamment dissuasive le procureur a requis 6 mois de prison avec sursis pour chacun, la confiscation des animaux saisis, une interdiction de détenir des animaux pendant 5 ans et une amende.

Maison léguée à la SPA

Les regrets du couple et le fait qu’il a légué sa maison à la SPA n’ont pas joué en leur faveur, les réquisitions du ministère public étant suivies par le juge. Ce dernier a par ailleurs rendu définitive l’interdiction de détenir un animal. Il a aussi condamné le couple à rembourser les frais engagés par le Refuge de Cathy pour la prise en charge des chiens.

A voir aussi

Mort de Victorine : « Elle se méfiait de tout », l’émouvant témoignage de ses amies. (Vidéo)

Au lendemain de la macabre découverte, ses amies témoignent sur son caractère qui laisse à …

Laisser un commentaire