Accueil / Actualités / Faits divers / Morbihan La Motte (Côtes-d’Armor) : Le locataire laisse derrière lui déchets, les excréments et le cadavre d’un chien.

Morbihan La Motte (Côtes-d’Armor) : Le locataire laisse derrière lui déchets, les excréments et le cadavre d’un chien.

Pendant quatre ans, une propriétaire s’est démenée pour expulser un locataire insolvable. Cet été, elle a découvert qu’il avait abandonné son logement dans un état de délabrement total laissant penser au syndrome de Diogène (1).

« Ça va au-delà de la crasse. C’est abominable. » La Morbihannaise Annie Menant est sous le choc de sa découverte. Cette femme de 70 ans n’en dort plus. Propriétaire d’un logement à La Motte (Côtes-d’Armor), elle se doutait bien qu’il y avait un « problème de propreté, mais pas à ce point. » C’est un chaos laissé par le locataire. Un homme de trente ans sans doute atteint du syndrome de Diogène (1).

Des excréments dans toutes les pièces, de la crasse du sol au plafond, des toilettes dignes du film Trainspotting, les portes et fenêtres brisées, des impacts de balle…. L’étage et sa partie salon sont pires que tout. Dans une pièce de 15 m² s’amassent des immondices. « C’est une déchetterie. » Dans l’une des chambres, des cartons ouverts laissent entrevoir, en vrac, des K7 vidéo et des jouets d’enfants. Voitures, Lego… Elle pense alors au syndrome de Diogène. « C’est pire qu’un squat. »

Le cadavre d’un chien à côté du lit

Le pire est dans l’une des chambres dans les combles : Le cadavre d’un chien gît à côté du lit. Le squelette est apparent. Les asticots encore en action. « J’ai déposé plainte à la gendarmerie. » De là à faire payer le locataire pour tout ça… « C’est une perte de plusieurs milliers d’euros. Jamais il ne me remboursera, il n’est pas solvable. »

Annie Menant avait acheté la maison et son bar au rez-de-chaussée en 2008 pour 96 000 €. « J’avais laissé le commerce vide et décidé de louer la partie haute », détaille-t-elle. Un  bel appartement , de 80 m² avec trois chambres et un jardin. En 2014, elle signe un bail à ce locataire et sa mère, « en toute confiance. La dame touchait l’Allocation adulte handicapée. Cela s’est toujours bien passé avec elle. »

En 2016, elle déménage. Son fils de 30 ans reste seul dans le logement. « Il a très vite arrêté de payer le loyer. » Pour cette propriétaire, c’est l’impasse. Jusqu’à un coup de fil du maire de La Motte début juillet. « Il m’a signalé qu’il y avait eu effraction et qu’il avait prévenu la gendarmerie. Il m’a aussi dit que le locataire avait abandonné le logement, que la porte était cassée et qu’on pouvait donc entrer comme dans un moulin. »

Le maire de la Motte, Henri Flageul, confirme avoir alerté la propriétaire et lui avoir demandé d’intervenir « afin que les enfants qui jouent à proximité du logement ne puissent y avoir accès et afin de ne pas exposer le commerce jouxtant le logement à un éventuel risque sanitaire. »

Le locataire absent pour faire l’état des lieux

Annie Menant se rend sur place. Au moins pour dératiser le rez-de-chaussée, auquel elle est en droit d’accéder. Mais pour récupérer entièrement son bien, le locataire doit signifier officiellement son départ. « Je suis partie le trouver à Rostrenen où il s’était installé. » Le locataire signe alors son préavis au 31 août 2020. L’état des lieux ? Il ne s’y est pas présenté.

Samedi, Annie Menant se rendra sur place pour vider son appartement. Après ? Elle ne veut plus en entendre parler. « Je ne le remettrai pas en état. Je veux m’en débarrasser, quitte à le brader et tirer un trait. »

Ce que dit la loi

Il est impossible de débarquer chez son locataire et encore moins d’y pénétrer. Logement abandonné et insalubre ou pas. Si la personne est partie sans faire d’état des lieux, l’abandon doit être constaté par huissier. C’est seulement à ce moment-là qu’il sera possible d’établir un état des lieux.

Le locataire devra alors répondre des dégradations. Tout doit être daté et signé par voie d’huissier. Des factures et devis doivent permettre de justifier la non-restitution du dépôt de garantie mais également d’un complément si nécessaire.

En cas de problème de solvabilité du locataire, différentes actions sont possibles. Des sanctions pénales sont également envisageables pour vandalisme. Un dépôt de plainte doit être fait auprès de la gendarmerie ou de la police.

(1) Syndrome de Diogène. Trouble du comportement conduisant à des conditions de vie négligées, voire insalubres.

A voir aussi

Vosges. Il abandonne son chien dans la voiture en plein soleil pour profiter de la fête foraine

Les gendarmes sont intervenus dimanche 20 septembre à Charmes (Vosges) pour secourir un chien déshydraté, laissé …

Laisser un commentaire