Accueil / Actualités / France / Nîmes : un restaurateur sans revenus trouve un emploi secondaire en EHPAD

Nîmes : un restaurateur sans revenus trouve un emploi secondaire en EHPAD

Depuis le 17 mars, les restaurants sont fermés au public afin d’endiguer l’épidémie de Covid-19. Sans revenu, le gérant d’un restaurant nîmois est devenu agent d’entretien dans un EHPAD à Saint-Gilles, pour faire bouillir la marmite et aider les établissements durant la crise sanitaire.

L’histoire semblait insolite, mais elle tend à se répéter dans les restaurants emblématiques du centre de Nîmes. Après le patron de bar devenu manutentionnaire pour faire bouillir la marmite en période de confinement, c’est désormais au tour de David, gérant du restaurant « mealtin’ pot » entre les Arènes et la place du Marché, de trouver un job alimentaire pour palier la crise. Inédit, cependant : c’est dans un EHPAD de Saint-Gilles que le restaurateur signe son CDD. David entend renflouer les caisses de son restaurant, et participer à l’effort collectif durant la crise sanitaire.

« Très honnêtement, avec cette crise… j’aurais accepté n’importe quel job. Mon restaurant est jeune, je ne peux pas encore me payer moi-même. Mais quand j’ai vu que je pouvais aider le personnel soignant, ça m’a réchauffé le cœur. »  Employé en tant qu’agent d’entretien, David a été testé avant son arrivée. Aucun cas de Covid-19 n’est détecté à ce jour dans l’EHPAD de Saint-Gilles.

A voir aussi

Rennes : crachats, insultes… dans les supermarchés, un confinement pire que le premier

Depuis fin octobre 2020, hôtesses de caisse, d’accueil, agents de sécurité subissent les foules qui …

Laisser un commentaire