Accueil / Animaux / Olaf, un Berger allemand de 20 mois, tué par un chasseur

Olaf, un Berger allemand de 20 mois, tué par un chasseur

Le chien Olaf a été retrouvé mort près de St Nazaire (Gard), dans une zone fréquentée par des chasseurs. Les multiples plombs dans le corps de l’animal seraient « compatibles avec un tir d’arme de chasse », selon un examen vétérinaire. Ses maîtres ont déposé plainte pour « acte de cruauté » avec la Fondation 30 Millions d’Amis qui s’est constituée partie civile.

Effroyable ! Léhanne C., contactée par 30millionsdamis.fr, est encore sous le choc après la brutale disparition de son chien. Le dimanche 27 septembre 2020, Olaf, un Berger allemand âgé d’un an et demi, s’échappe du domicile familial situé entre la vigne et la forêt, à Saint-Nazaire (30). « A cet instant, on pense vraiment qu’il va revenir. Mais au bout d’une heure, puis de deux heures, il n’est toujours pas là », explique la jeune femme. Inquiète, la famille décide alors de partir à la recherche de l’animal.

Sur le chemin, des chasseurs en pleine battue

« Nous croisons une promeneuse et lui demandons si elle ne l’aurait pas vu. Négatif. 5 minutes plus tard, elle nous appelle : des cyclistes ont retrouvé un chien mort sur un chemin de terre, se remémore Léhanne avec effroi. En route pour les rejoindre, nous croisons des chasseurs en pleine battue, sans panneau d’indication. » Interrogés au sujet du chien mort signalé par les cyclistes, les chasseurs nient alors toute implication. « Arrivés sur les lieux, nous constatons qu’il s’agit bien d’Olaf, mort, couvert de sang, abandonné comme un vulgaire déchet au bord d’un sentier », frémit la jeune femme. Sur le chemin du retour, les chasseurs, pourtant présents une dizaine de minutes auparavant, se sont volatilisés.

Examiné par un vétérinaire, l’animal présentait de « multiples plombs […] répartis dans l’abdomen et le thorax », la plaie mortelle étant jugée « compatible avec un tir d’arme de chasse, probablement tiré à courte distance ». « C’est très difficile à accepter, avoue Léhanne, dont le foyer compte également un Berger allemand de 2 ans et demi ainsi que deux chats. Perdre un animal de vieillesse, c’est quelque chose de terrible, mais le perdre dans ces conditions, c’est insupportable. »

« Il faut que cela cesse ! »

Les maîtres d’Olaf ont déposé une plainte pour « acte de cruauté » auprès de la Gendarmerie de Pont-Saint-Esprit (30) et la Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile. « Une enquête va être ouverte afin de retrouver l’auteur et les complices de ce crime, pour qu’ils soient jugés et punis, précise Léhanne. Dans tous les cas, rien ne justifie de tuer un chien à bout portant, et de s’enfuir en le laissant gisant au bord d’un sentier. » La jeune femme dit également vouloir éviter que d’autres drames ne se produisent. « Nous entendons tous les jours parler d’animaux blessés ou tués par des chasseurs. Il faut que cela cesse ! », affirme-t-elle.

Le dimanche précédent (20/09/2020), en Gironde, un Berger suisse blanc croisé Husky avait reçu plus de 50 plombs au niveau de la tête après un coup de fusil de chasse, tandis que plusieurs accidents de chasse faisaient des victimes humaines dans d’autres départements. Autant de drames qui auraient pu être évités si le dimanche était un jour non chassé ; ce que réclament plus de 8 Français sur 10 (Baromètre Fondation 30 Millions d’Amis / Ifop – 2020).

A voir aussi

Indignation en Espagne ! Ils enflamment les cornes d’un taureau terrifié lors d’un festival. (Vidéo)

Les images montrant des dizaines de personnes harceler et mettre le feu aux cornes d’un …

Laisser un commentaire