Accueil / Actualités / France / « On n’a pas le droit de vendre des masques » : Les révélations fracassantes d’un pharmacien en colère

« On n’a pas le droit de vendre des masques » : Les révélations fracassantes d’un pharmacien en colère

« Laissez les pharmaciens faire leur travail » : un pharmacien en colère dévoile des informations fracassantes au sujet des masques. Zoom sur ces révélations « choc ».

La discussion a rapidement tourné au scandale, lorsque le pharmacien, révolté, a abordé la fameuse question des masques.

« Si j’étais face à Emmanuel Macron, je lui dirais : ‘laissez les pharmaciens faire leur travail’. »

Très en colère par la tournure de la situation, ce pharmacien engagé est venu mettre un coup de projecteur sur la réalité : les pharmaciens n’auraient pas le droit de vendre des masques :

Aujourd’hui, on nous a mis de côté. On n’a pas le droit de vendre des masques. Je peux m’approvisionner en masques, sans l’aide de l’Etat. La majorité des pharmaciens peuvent le faire : il y a des réseaux, des filières. Mais, aujourd’hui, le pharmacien n’a pas le droit de vendre de masques, même pas le droit d’en acheter. Je n’ai pas le droit de me fournir par moi-même

Expliquait le pharmacien.

Comment est-ce possible ? Comment les pharmaciens, qui ont pour mission d’aider la population, ne peuvent-ils plus vendre de masques ? Bruno Fellous explique :

L’État a mis un décret comme quoi on n’a plus le droit de vendre de masques. Nous, les pharmaciens, on est capables d’en acheter, on a nos filières d’approvisionnement. Toute la journée, on nous propose des masques à un prix classique, du marché.

Aujourd’hui, je reçois des SMS qui m’expliquent que je peux acheter des masques, que l’on connait les filières, qu’il existe des producteurs qui sont aux normes européennes. Je trouve que cette histoire de masques est la plus scandaleuse depuis le début de cette épidémie. La doctrine du gouvernement sur les masques est chaotique ! La pire chose qui a été faite, c’est Christophe Castaner qui a voulu interdire les arrêtés des maires qui demandaient que toutes les personnes portent des masques dans l’espace public. Quand Madame Sibeth NDiaye explique que les Français ne sauraient pas les porter, c’est délirant, c’est même criminel. 

L’argent, le nerf de la guerre ?

Jean-Marc Morandini, outré par ces révélations, demande plus d’explications à ses deux interlocuteurs. Comment pouvons-nous en arriver là ? Bruno Fellous semble avoir la réponse :

Le prix peut-être ? Est-ce que la France est prête à payer un prix qui a été augmenté depuis quelques mois ? Un des rares fabricants au monde, c’est la Chine. Aujourd’hui, la demande est plus importante et le prix a augmenté. Je pose la question à Monsieur Jérôme Salomon [directeur général de la santé] et à Monsieur Olivier Véran [ministre de la Santé] : ‘pourquoi est-ce que vous refusez que le pharmacien vende des masques ? Laissez-nous approvisionner la population, la protéger !

A voir aussi

Avant les annonces de Macron, la France se prépare à un reconfinement à « grande échelle »

Dans l’attente des annonces du président de la République Emmanuel Macron, ce mercredi 28 octobre …

Laisser un commentaire