Accueil / Actualités / Faits divers / Orléans : un conducteur de bus frappé par un passager à qui il demandait de porter un masque

Orléans : un conducteur de bus frappé par un passager à qui il demandait de porter un masque

Un conducteur de bus a été victime d’une agression ce mardi à Orléans, sur la ligne 2 du réseau TAO. Un usager à qui il avait rappelé l’obligation de porter le masque l’a frappé au visage. Il souffre de trois jours d’incapacité totale de travail. L’agresseur n’a pas (encore) été interpellé.

Un conducteur de bus du réseau TAO a été victime d’une violente agression ce mardi 28 juillet à Orléans, peu avant 19h00. Selon nos informations, le chauffeur a demandé à un usager de la ligne 2  de porter un masque, comme la loi le stipule. 

L’homme, monté à bord en gare d’Orléans, se serait exécuté, mais avant de descendre du bus quelques arrêts plus loin, à l’arrêt Pomme de Pin, rue du Faubourg Bourgogne, il a frappé le conducteur à coups de poings au visage.

Une agression en lien avec l’obligation de porter un masque

Joint par France Bleu Orléans, Jean-Philippe Deloge, de la direction de TAO, confirme cette « agression liée au port du masque obligatoire ». L’entreprise précise que le salarié blessé au visage s’est vu prescrire trois jours d’ITT (incapacité totale de travail) et que l’agresseur n’a pas pu être interpellé par la police, arrivée rapidement sur place, tout comme les pompiers. TAO a fourni les images des caméras de vidéo-surveillance, afin d’aider la police à retrouver l’individu. 

Un incident qui reste un cas isolé »

TAO dénonce cette agression d’un de ces conducteurs. M. Deloge explique que « cette agression grave est tout à fait isolée et exceptionnelle » : « il n’y a pas de montée du nombre d’incidents ou de phénomène particulier, cela reste un élément isolé même si l’on reste très vigilants évidemment. Jusque-là, nous avions eu quelques incidents liés à l’obligation de porter le masque, mais qui étaient des menaces ou agressions verbales ». 

Le port du masque est globalement bien respecté dans les bus et trams »

Jean-Philippe Deloge explique que « le port du masque dans les bus et les tramways d’Orléans est globalement très bien respecté depuis le début du déconfinement ». La police municipale et nationale patrouillent régulièrement pour s’assurer du respect de cette obligation, explique le représentant de la direction de TAO, et les agents verbalisateurs peuvent dresser des amendes (135 euros). 

Et en cas d’agression ou d’incident, « nous sommes très réactifs avec la possibilité pour les chauffeurs d’alerter directement le PCC, poste de commandent centralisé, qui peut déclencher aussitôt une intervention ».

A voir aussi

Fichée S, elle refuse de quitter son voile pour entrer au commissariat de Toulouse

Elle vient d’être condamnée par le tribunal correctionnel de Toulouse. Elle avait violenté et outragé un …

Laisser un commentaire