Accueil / Actualités / France / Paris : la crue de la Seine, qui continue de monter. (Images)

Paris : la crue de la Seine, qui continue de monter. (Images)

Le pic de la crue est attendu ce dimanche soir. Le niveau du fleuve devait atteindre les 4,50 mètres au pont d’Austerlitz.

La vigilance reste de mise aux abords de la Seine. Selon les dernières prévisions du service Vigicrues, ce dimanche à 11 heures, le niveau du fleuve est de 4,09 m au pont d’Austerlitz, pour un débit de 1 230,88 m3/s. La cote d’alerte reste donc au niveau jaune : un risque de crue ou de montée rapide des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d’activités saisonnières exposées.

Les quais fermés

Dès samedi, après la réunion de la cellule de crise, la Ville a donc fait fermer le tunnel des Tuileries, les quais rive droite et rive gauche aux piétons et cyclistes ainsi que la voie Pompidou du pont Garigliano au pont Bir-Hakeim aux automobilistes et cyclistes. L’accès à l’île aux Cygnes était aussi fermé.

Deux gymnases ont été ouverts par la ville pour y accueillir les sans-abri qui étaient hébergés sur une péniche sur la Seine. Des maraudes ont aussi été faites pour alerter les personnes sans domiciles fixes qui ont l’habitude de rester sur les quais bas, du risque de crue.

Les sans-abri relogés

Ce dimanche matin, quelques joggeurs et autres promeneurs s’aventuraient encore sur les quais qui n’étaient que partiellement inondés. Mais dans le courant de l’après-midi, les retardataires se faisaient rappeler à l’ordre par le personnel de la ville. Le pic de crue devait être atteint ce dimanche soir à 4,50 mètres.

La vigilance reste de mise aux abords de la Seine. Selon les dernières prévisions du service Vigicrues, ce dimanche à 11 heures, le niveau du fleuve est de 4,09 m au pont d’Austerlitz, pour un débit de 1 230,88 m3/s. La cote d’alerte reste donc au niveau jaune : un risque de crue ou de montée rapide des eaux n’entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d’activités saisonnières exposées.

Deux gymnases ont été ouverts par la ville pour y accueillir les sans-abri qui étaient hébergés sur une péniche sur la Seine. Des maraudes ont aussi été faites pour alerter les personnes sans domiciles fixes qui ont l’habitude de rester sur les quais bas, du risque de crue.

La mairie pourrait alors être amenée à surveiller les nappes sous les parkings souterrains afin de s’assurer qu’il n’y a pas de remontée d’eau dans ces sous-sols occupés.

A voir aussi

Le couvre-feu dans 54 départements en France

La liste des territoires avec interdiction de sortir de chez soi après 21 heures (sauf …

Laisser un commentaire