Accueil / Actualités / Faits divers / Paris : un postier fonce avec son camion sur des terrasses

Paris : un postier fonce avec son camion sur des terrasses

Ce midi, un postier a foncé sur des terrasses aux Abbesses après un différend avec des commerçants. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé.

Un geste de fou ? Un coup de sang ? Mais qu’est-ce qui a poussé ce lundi midi un postier à foncer avec son véhicule de service sur deux terrasses, celle du café Le Grain de Folie Montmartre et du restaurant Marcello, de la rue la Vieuville aux Abbesses (XVIIIe) ? Heureusement, il n’y a eu aucun blessé.

« C’est à la suite d’un différend entre des commerçants et ce postier que ce dernier est remonté dans sa camionnette et a foncé sur deux terrasses », explique une source policière. Quelques minutes après son geste l’homme est interpellé et placé immédiatement en garde à vue. « Il y a aucune connotation terroriste dans ce geste », souligne cette même source policière.

Un début de bagarre

« On a vu une camionnette passer très vite, elle faisait beaucoup de bruit et se dirigeait vers des terrasses, explique un commerçant de la rue. »

D’autres se montrent encore plus précis. «Quand il s’est garé à l’entrée de la rue la Vieuville côté rue des Trois-Frères, la gérante du Grain de Folie Montmartre, enceinte, lui a dit de ne pas resté trop longtemps stationné ainsi », attaque une témoin de la scène. Mais le sang du postier ne fait qu’un tour et il s’en prend à la gérante. Marcello, propriétaire d’un établissement en contrebas, intervient et les deux hommes se bagarrent.

Tout dégénère alors. Le postier remonte dans sa camionnette et en quelques secondes fait le tour du pâté de maison et renverse les deux terrasses. Il ne blesse personne. Non content de son premier passage, il en effectue un second et vise délibérément les commerçants d’après des personnes présentes dans la rue à l’heure du déjeuner. Là encore, miracle personne n’est blessé.

Ce n’est qu’au troisième passage qu’il est neutralisé par les policiers arrivés sur place. « Il a un peu moins de 30 ans et on le connaît dans le quartier. Il est toujours très agressif », explique Samy.

Les clients choqués

Dans les deux établissements, c’est la panique. Les clients sont tous extrêmement choqués. « Dans tout le quartier, on a pensé à une attaque terroriste », avoue un riverain.

A voir aussi

Fichée S, elle refuse de quitter son voile pour entrer au commissariat de Toulouse

Elle vient d’être condamnée par le tribunal correctionnel de Toulouse. Elle avait violenté et outragé un …

Laisser un commentaire