Accueil / Actualités / Faits divers / Pyrénées-Orientales : Mystère après la découverte d’une vache décapitée à Olette

Pyrénées-Orientales : Mystère après la découverte d’une vache décapitée à Olette

L’animal a été retrouvé ce mardi 29 septembre 2020 sur les hauteurs du village du haut Conflent. Une enquête est en cours.

La macabre découverte a été faite ce mardi 29 septembre 2020 dans la matinée par un gardien de troupeaux qui venait s’occuper d’animaux en estive sur les hauteurs de la commune d’Olette. Là, dans cet endroit particulièrement isolé du haut Conflent, quasiment inaccessible hormis à l’aide de moyens spéciaux, il a découvert le corps d’une des vaches du cheptel gisant totalement décapitée. La tête du bovin demeurant introuvable malgré les fouilles effectuées dans les environs.

 » Plusieurs lésions dont une susceptible
de correspondre à un impact de balle « 

Immédiatement, les services de gendarmerie ont été dépêchés sur les lieux dont une équipe de techniciens en identification criminelle (TIC) afin de procéder aux constatations et prélèvements nécessaires. Lesquels vont être envoyés à un laboratoire pour expertises afin de tenter d’expliquer les causes du décès. Si toutes les hypothèses peuvent être envisagées, celle d’une attaque par un autre animal semble néanmoins pouvoir être écartée. D’autant que la vache  « présente plusieurs types de lésions dont une susceptible de correspondre à un impact de balle' » précise le procureur de la République Jean-David Cavaillé. Ainsi,  » une enquête pénale pour acte de cruauté sur un animal a été ouverte ».

Qui a pu commettre de tels actes ? Et surtout pourquoi ? Une vengeance ? Pour l’heure, nul ne peut répondre à ces multiples interrogations. À commencer par savoir si cette affaire s’inscrit dans la longue et sombre série des sévices infligés à des équidés tués, mutilés ou défigurés un peu partout en France depuis l’été. Si quelques vaches victimes ont déjà été signalées, les éléments recueillis sur Olette ne correspondraient pas au mode opératoire. Les investigations, confiées à la brigade de recherches de Prades, se poursuivent. Et le mystère demeure.

A voir aussi

Attentat de Conflans : un collégien soupçonné d’avoir reçu de l’argent du terroriste

L’élève du collège du Bois-d’Aulne, où enseignait la victime Samuel Paty, a été entendu sous …

Laisser un commentaire