Accueil / Actualités / France / Reconfinement d’urgence : quel est le plan de l’Etat en cas d’une seconde vague ?

Reconfinement d’urgence : quel est le plan de l’Etat en cas d’une seconde vague ?

L’idée de devoir faire machine arrière, en raison d’un nouvel afflux de contaminations, n’a rien d’impossible.

« Reconfinement en urgence », « coup de frein », « réversibilité »… Appelez cela comme voulez, mais l’hypothèse de replacer les Français sous cloche est tout à fait envisageable en cas de retour massif de l’épidémie.

Le « Monsieur déconfinement » du gouvernement, Jean Castex, l’a martelé en ce début de semaine. Il est « impensable », selon lui, d’envisager un plan de sortie sans imaginer devoir peut-être faire machine arrière. Surtout en l’absence de vaccin, de traitement et au vu de la faible immunité atteinte aujourd’hui par notre société.

Mais sur quels critères cette décision tant redoutée pourrait-elle être prise ? À quelle échelle ? Et qu’est-ce que cela impliquerait concrètement ? Voici ce que l’on sait.

Trois indicateurs-clés

Jean Castex a dévoilé mardi en commission parlementaire les critères permettant d’évaluer l’intensité de l’épidémie. Il s’agit peu ou prou de ceux ayant permis aux autorités de colorier les départements français en rouge ou en vert en vue du 11 mai. Autrement dit, il y a trois grandes catégories :

– La « circulation active du virus », calculée à partir de plusieurs données départementales (part de passages aux urgences pour suspicion de Covid-19, remontées de terrain de SOS Médecins…).

– Le « niveau de tension » dans les services de réanimation et en soins intensifs. Une donnée disponible à l’échelon régional.

A voir aussi

Rennes : crachats, insultes… dans les supermarchés, un confinement pire que le premier

Depuis fin octobre 2020, hôtesses de caisse, d’accueil, agents de sécurité subissent les foules qui …

Laisser un commentaire