Accueil / Actualités / Faits divers / Saint-Brieuc : Deux jeunes policiers (Héros) sauvent une femme qui voulait se jeter d’un pont

Saint-Brieuc : Deux jeunes policiers (Héros) sauvent une femme qui voulait se jeter d’un pont

Peter et Lucie étaient au-dessus du vide pour porter secours à une femme désespérée.

Elle les a suppliés de la laisser faire, mais les policiers n’ont pas lâché. Dimanche, en fin d’après-midi, des agents de police secours de Saint-Brieuc ont sauvé une femme qui s’apprêtait à se suicider en se jetant du viaduc du Gouët qui surplombe la capitale des Côtes d’Armor. Alertés par des automobilistes, deux jeunes fonctionnaires n’ont écouté que leur courage et bondi par-dessus la barrière pour empêcher la femme de commettre l’irréparable.

Cela fait cinq jours qu’il vit avec cette histoire. Nommé il y a trois ans au commissariat de Saint-Brieuc, Peter a vécu un étrange dimanche. Appelé par des automobilistes qui ont vu une femme s’arrêter sur la RN12, le jeune agent a bondi en dehors du fourgon toujours en marche pour sauver une femme désespérée qui s’apprêtait à mettre fin à ses jours. « Elle est sortie de sa voiture et marchait vers la barrière. Elle a commencé à l’enjamber. On a couru pour l’empêcher mais elle s’était déjà mise sur le filet de sécurité. Elle était allongée dessus et voulait sauter », raconte Peter.

« Je me suis vu partir »

Avec sa toute jeune collègue Lucie, le policier n’a pas hésité et s’est lui aussi hissé sur le filet pour agripper la jambe de la femme. « Je voyais le filet s’affaisser. Je me suis fait plein de films, je me suis vu partir », raconte, toujours ému, le policier briochin. Dans l’action, il n’a même pas réfléchi avant de franchir la rambarde du viaduc à 70 mètres au-dessus du vide. Après dix à quinze minutes qui lui ont paru interminables, Peter a finalement réussi à agripper la femme et à la hisser sur le viaduc avec l’aide de deux collègues restés plus haut. « Ma collègue Lucie lui tenait le bras, moi la jambe pour l’empêcher de glisser ».

La femme, âgée d’une cinquantaine d’années, a été prise en charge par les pompiers et a été hospitalisée. Cinq jours après son acte héroïque, Peter ne réalise toujours pas la portée de son geste. « J’espère simplement qu’elle arrivera à vivre mieux », résume le jeune policier. En rentrant chez lui, Peter a fondu en larmes en voyant sa fille. « J’avais eu beaucoup d’émotions ».

A voir aussi

Assise, une femme est tasée deux fois par un policier : la vidéo qui fait polémique en Espagne

Le débat des violences policières, ravivé par cette vidéo d’un producteur de musique tabassé pendant …

Laisser un commentaire