Accueil / Actualités / Faits divers / Saint-Denis : la police saisit 140 000 masques FFP2 importés des Pays-Bas

Saint-Denis : la police saisit 140 000 masques FFP2 importés des Pays-Bas

Le stock a été découvert lors d’un contrôle, en pleine rue ce samedi. Le vendeur et un acheteur présumés ont été interpellés en pleine transaction, aux portes d’un camion.

C’est une saisie de poids, réalisée au gré d’un banal contrôle, en pleine rue, par les policiers du commissariat de Saint-Denis. Samedi, en fin d’après-midi, une patrouille a découvert un stock d’environ 140 000 masques, importés illégalement des Pays-Bas. La marchandise, composée aux deux tiers de masques FFP2 et d’un tiers de masques chirurgicaux, se trouvait à bord d’un camion, stationné rue de Boulogne, dans un quartier pavillonnaire non loin du métro Saint-Denis Université.

Deux hommes,ont été interpellés aux portes du véhicule. Ils étaient manifestement en pleine transaction. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un d’eux âgé de 60 ans, était le vendeur. Il aurait acheté les masques chirurgicaux à 0,50 centime pièce aux Pays-Bas. Il les revendait à un prix compris entre 0,55 et 0,60 centime. Il avait manifestement plusieurs clients, dont des patrons d’entreprise. L’enquête devra établir l’usage qu’ils comptaient faire de ce matériel. Rien, à ce stade, ne permet d’établir l’efficacité de ces masques.

La plus grosse saisie dans le 93

Le second homme interpellé est âgé de 46 ans. Il était semble-t-il sur le point d’acquérir une partie du stock, avec l’intention de le revendre au détail, et d’en tirer bénéfice. Les deux hommes sont désormais en garde à vue. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour travail dissimulé, détention de marchandise contrefaite et pratique commerciale trompeuse, confiée à la Sûreté territoriale.

C’est une saisie de poids, réalisée au gré d’un banal contrôle, en pleine rue, par les policiers du commissariat de Saint-Denis. Samedi, en fin d’après-midi, une patrouille a découvert un stock d’environ 140 000 masques, importés illégalement des Pays-Bas. La marchandise, composée aux deux tiers de masques FFP2 et d’un tiers de masques chirurgicaux, se trouvait à bord d’un camion, stationné rue de Boulogne, dans un quartier pavillonnaire non loin du métro Saint-Denis Université.

Deux hommes,ont été interpellés aux portes du véhicule. Ils étaient manifestement en pleine transaction. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un d’eux âgé de 60 ans, était le vendeur. Il aurait acheté les masques chirurgicaux à 0,50 centime pièce aux Pays-Bas. Il les revendait à un prix compris entre 0,55 et 0,60 centime. Il avait manifestement plusieurs clients, dont des patrons d’entreprise. L’enquête devra établir l’usage qu’ils comptaient faire de ce matériel. Rien, à ce stade, ne permet d’établir l’efficacité de ces masques.

La plus grosse saisie dans le 93

Le second homme interpellé est âgé de 46 ans. Il était semble-t-il sur le point d’acquérir une partie du stock, avec l’intention de le revendre au détail, et d’en tirer bénéfice. Les deux hommes sont désormais en garde à vue. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour travail dissimulé, détention de marchandise contrefaite et pratique commerciale trompeuse, confiée à la Sûreté territoriale.

Il s’agit sans doute de la plus grosse saisie de masques destinés au marché noir dans le département, depuis le début de la crise sanitaire. Au cours des dernières semaines, la police a notamment mis la main sur près de 29 000 masques à Aubervilliers, 32 000 masques dans un entrepôt de Saint-Ouen, et quelques milliers de masques FFP2 dans les locaux d’une société de téléphonie à La Courneuve.

A voir aussi

Elle tente de faire passer plus de 1000 euros de courses en payant 88 centimes

Une cliente a essayé de passer en caisse avec plus de 1 000 euros de …

Laisser un commentaire