Accueil / Actualités / Faits divers / Saône-et-Loire: un nouveau cheval retrouvé mort, l’oreille coupée

Saône-et-Loire: un nouveau cheval retrouvé mort, l’oreille coupée

a série des morts mystérieuses d’équidés se poursuit. Samedi dernier, à Cortambert, près de Cluny (Saône-et-Loire), un nouveau cheval a été retrouvé mort, l’oreille coupée.

Il s’agit d’une pouliche d’un an et demi. Elle a été retrouvée par une promeneuse, lacérée au niveau de l’encolure et de l’appareil génital.

Depuis deux ans, onze cas d’attaques mortelles visant des équidés, chevaux, ânes et poneys, ont été recensés dans plusieurs départements français. A chaque reprise, le ou les agresseurs semblent emporter une oreille coupée, en guise de trophée.

Plusieurs plaintes déposées

Fin juin, deux plaintes avaient été déposées pour actes de cruauté sur des équidés en Seine-Maritime. Une jument de 16 ans avait été retrouvée à Martin-Eglise (Seine-Maritime) le 6 juin, puis quelques jours plus tard, un âne est mort dans les mêmes circonstances, à Grumesnil. Il a été découvert avec une oreille coupée, les yeux arrachés et des lésions sur les naseaux.

Par ailleurs, les parquets Clermont-Ferrand et d’Amiens avaient annoncé fin juin l’ouverture de plusieurs enquêtes préliminaires en raison de mutilations de chevaux, retrouvés morts dans la Somme et le Puy-de-Dôme avec une oreille découpée.

« Un gang de tueurs de chevaux »

D’autres cas avaient été recensés dans d’autres départements, notamment dans l’Aisne, en Vendée, en Moselle, dans la Loire et le Lot, avait indiqué le procureur de la République de Clermont-Ferrand.

Cette série d’agression inquiète le Service central du renseignement territorial (SCRT), qui soupçonne l’existence d’un « gang de tueurs de chevaux » qui sévit en France. Dans une note datée du 30 juin 2020, consultée par BFMTV, le SCRT se questionne sur les motivations de ou des agresseurs, se demandant s’il s’agit de superstition, de fétichisme, d’un rituel satanique ou sectaire.

A voir aussi

Un poney retrouvé mort et emasculé en Seine-Maritime

Le parquet de Rouen a ouvert une enquête. Un poney âgé de 20 ans a …

Laisser un commentaire