Accueil / Actualités / Faits divers / Savy-Berlette (62) : elle avait attaché son chien à la voiture pour le ramener jusqu’à chez elle.

Savy-Berlette (62) : elle avait attaché son chien à la voiture pour le ramener jusqu’à chez elle.

L’habitacle rempli à ras bord, une habitante de Savy-Berlette décide d’accrocher son chien à l’arrière de sa voiture pour le ramener jusqu’à chez elle. Elle roule au pas, mais le chien tombe et se blesse. Une photo de l’incident a largement fait le tour des réseaux sociaux, avec des commentaires haineux et des menaces à la clé.

Oui, Marie-Aude Dhermy avoue avoir commis « une grosse erreur ». Et quand elle évoque le sujet, la gérante du restaurant Le Chambord de Savy a du mal à contenir ses larmes.

C’était le 25 janvier. Son chien Nougat se sauve. Elle part à sa recherche en voiture. L’animal est retrouvé non loin du restaurant, rue d’Arras, à proximité de la RD 939. « Madame a voulu sauver son chien », note son avocat, Me Antoine Jacobus. La voiture est remplie. « Elle a pris la décision, certes mauvaise, d’attacher le chien à l’arrière du véhicule. Elle est repartie en roulant au pas, avec les warnings, et en regardant régulièrement derrière pour voir si le chien suivait ».

Avant d’arriver au restaurant, la voiture qui suit Marie-Aude Dhermy fait des appels de phares. « Elle a regardé derrière et ne voyait plus le chien, donc elle s’est arrêtée. » Nougat est tombé. Blessé, il sera conduit chez un vétérinaire pour être soigné.

« Ma cliente regrette d’avoir pris cette mauvaise décision, mais en aucun cas il n’y a une volonté intentionnelle de blesser le chien. »

La conductrice qui suivait a pris des photos. Elle les transmet à la gendarmerie et prévient aussi la SPA. Marie-Aude Dhermy est entendue par les militaires. Elle fera l’objet d’une convocation devant le tribunal en septembre. « Bien sûr, ma cliente regrette d’avoir pris cette mauvaise décision, mais en aucun cas il n’y a une volonté intentionnelle de blesser le chien », poursuit Me Jacobus.

Menaces de mort

Sauf que la photo a fait le tour des réseaux sociaux, qui s’emballent. « J’ai reçu des menaces de mort, certains messages sont allés très loin ». Vendredi midi, un homme est même entré en furie dans le restaurant, en criant que la propriétaire des lieux traînait son chien à l’arrière de sa voiture. La scène n’a duré que quelques secondes, mais Marie-Aude Dhermy a pris peur. Peur de représailles, d’actes de vandalisme sur son établissement. « Madame adore les animaux, les gens qui la connaissent le savent et lui ont apporté leur soutien. Mais il y a les autres messages », note M e Jacobus, qui plaidera la relaxe en septembre.

Le chien, quant à lui, est aujourd’hui à la SPA. « Ils sont venus voir Madame quelques jours après. Ils lui ont donné un papier à signer. Elle ne savait pas trop ce qu’était ce document mais elle l’a signé. » C’était une déclaration d’abandon, les membres de la SPA ont embarqué le chien, placé à Tilloy-lès-Mofflaines. « J’y suis allée trois fois pour le récupérer. Ils m’ont dit que ce n’était pas possible », soupire Marie-Aude Dhermy.

A voir aussi

Drôme : les cambrioleurs emportent… soixante porcelets !

Un cambriolage au butin bien étrange ce week-end dans la Drôme. Les voleurs ont fracturé …

Laisser un commentaire