Accueil / Actualités / Faits divers / Scandale et horreur à l’abattoir industriel de veaux Sobeval en Dordogne. (Vidéo)

Scandale et horreur à l’abattoir industriel de veaux Sobeval en Dordogne. (Vidéo)

Dans l’un des plus gros abattoirs de veaux français, les lanceurs d’alerte de l’association L214 ont filmé des animaux victimes d’atroces souffrances. Relevant de nombreux cas de violation de la loi, une nouvelle enquête montre de jeunes bovins reprenant conscience une fois suspendus à la chaîne d’abattage et pendant la saignée. La Fondation 30 Millions d’Amis réclame l’interdiction stricte de l’abattage sans étourdissement, et l’abattage des animaux sur leur lieu d’élevage.

Insoutenable. Dans l’abattoir industriel de la société Sobeval (groupe Van Drie) en Dordogne, 90 veaux sont tués chaque heure. Une cadence effrénée, plongeant les animaux au cœur d’un véritable enfer. A travers une nouvelle enquête (lien), les lanceurs d’alerte de l’association L214 témoignent de multiples violations de la loi au sein de cet établissement, qui pratique à la fois l’abattage rituel et l’abattage standard. Selon eux, faute de contrôle de la perte de conscience totale de l’animal – pourtant obligatoire en cas d’abattage sans étourdissement – plusieurs veaux se débattent alors qu’ils sont suspendus à la chaîne d’abattage. Certains sacrificateurs effectuent même un mouvement de scie lors de l’égorgement, ce qui accroît considérablement les souffrances des bovins !

Une souffrance incommensurable vendue sous le label bio !

Les veaux qui ont la « chance » d’être étourdis avant la saignée ne connaissent pourtant pas toujours un sort plus enviable. Les ouvriers utilisent pour eux un pistolet de type pneumatique, sans toutefois prendre le temps de bloquer la tête des animaux, ce qui induit de nombreux « ratés ». Les images d’un veau se relevant à la sortie du box d’immobilisation en sont la terrible illustration, de même que celles d’animaux qui reprennent conscience au moment de la saignée. Un véritable supplice, d’autant plus choquant que la viande produite par l’abattoir de Sobeval – commercialisée notamment sous la marque Terre & Saveurs de Casino mais aussi proposée par des restaurants étoilés – est certifiée Label Rouge, bio, Saveurs du Périgord ou encore « Le veau du boucher » !

A voir aussi

Toulouse. 150 coups de couteau pour la femme retrouvée dans le placard : son fils écroué pour meurtre

Un homme de 38 ans a été mis en examen à Toulouse pour le meurtre …

Un commentaire

  1. Comment laisser faire ce genre de tuerie avec des veaux… c’est une horreur et je signe pour la fermeture de cet abattoir et rapidement .

Laisser un commentaire