Accueil / Actualités / Faits divers / Seine-et-Marne : «Crevette» le teckel de 8 ans égorgé par un autre chien à Courquetaine

Seine-et-Marne : «Crevette» le teckel de 8 ans égorgé par un autre chien à Courquetaine

Le chien de Virginie, un teckel de 8 ans a été tué par un chien qui se promenait sans son maître dans une rue de Courquetaine lundi. Elle a porté plainte, ainsi que la mairie.

« Je n’ai rien pu faire. Le chien s’est rué sur mon teckel et l’a égorgé » raconte Virginie encore sous le choc. Lundi, sa chienne, un teckel royal bourbon, a succombé à une attaque commise par une chienne de type staffie dans une rue de Courquetaine (Seine-et-Marne). La gendarmerie a ouvert une enquête et entendu le propriétaire.

Vers 19 heures, Virginie promène ses deux chiens, un chihuahua et « Crevette », son teckel âgé de 8 ans, dans une rue du village quand une chienne et ses deux chiots sortent d’un pavillon. « La chienne s’en est prise au teckel à trois reprises à la gorge », raconte Virginie, encore sous le choc.

Dans la panique, elle lâche la laisse du chihuahua qui s’enfuit, les deux autres chiens à ses trousses. Une retraitée dans la rue la prend dans ses bras avant d’être blessée à la main par un coup de griffes ou de crocs. « Elle a été éraflée », précise une source proche de l’enquête, qui indique que les trois chiens sont sortis « par un trou du grillage ».

Des chiens pas classés comme dangereux

Le propriétaire des chiens a été entendu par les enquêteurs. « Il doit amener ses bêtes à trois reprises chez un vétérinaire en trois semaines pour vérifier les vaccins et leurs comportements. Ils ne sont pas classés dans la catégorie des chiens dangereux », précise la même source.

Ce n’est pas l’avis de Virginie. « Je ne comprends pas qu’on puisse laisser des chiens comme cela dans un jardin en partie ouvert alors que leur maître n’est pas là », déplore-t-elle.

« J’ai vu le propriétaire le 14 avril pour qu’il ferme correctement son enclos car cette chienne et ses quatre chiots ont été vus à de nombreuses reprises dehors, seuls », assure la maire et conseillère départementale Daisy Luczak (LR), qui suit l’affaire de très près et qui a également déposé plainte. Elle prévient : « en cas de nouvelle divagation dans les rues, la fourrière sera immédiatement appelée. »

A voir aussi

Yvelines – Val-d’Oise : un professeur retrouvé décapité, un suspect abattu

Ce vendredi après-midi, un homme qui pourrait être un père d’élève a décapité un professeur …

Laisser un commentaire