Accueil / Coronavirus / Seine-et-Marne : Encore une infirmière priée de quitter son domicile par un voisin.

Seine-et-Marne : Encore une infirmière priée de quitter son domicile par un voisin.

La jeune femme, qui habite à Vulaines-sur-Seine et qui exerce à l’Institut Gustave Roussy à Villejuif (Val-de-Marne), a reçu une lettre anonyme dans sa boîte aux lettres.

La solidarité en temps de crise n’est pas une notion qui semble parler à tout le monde. Lucille, une jeune infirmière, habitante de Vulaines-sur-Seine et travaillant à l’Institut Gustave Roussy de Villejuif (Val-de-Marne), a trouvé dans sa boîte aux lettres une lettre anonyme lui demandant « d’aller résider ailleurs avec (son) mari durant la contamination pour éviter de contaminer d’autres personnes et de faire vos courses en dehors de la ville ».

Le courrier émane sans doute d’un voisin puisque son auteur lui reproche de promener son chien, estimant « que ce n’est pas utile, puisque vous avez été en contact avec des personnes contaminées ». Ce dernier point n’est absolument pas certain puisque Lucille travaille dans le premier centre européen de lutte contre le cancer.

« Ça rappelle les collabos de la 2e Guerre mondiale », s’indigne le maire

La jeune femme s’est confiée, dépitée, au maire de la commune. « Je suis révolté, c’est inadmissible, tonne le maire (SE) Patrick Chadaillat. Ça rappelle les collabos de la 2 e Guerre mondiale! Tout le village et la communauté médicale soutiennent évidemment cette infirmière ». D’autant plus que de nombreux médecins habitent le village, et que certains travaillent même à l’hôpital de Fontainebleau, totalement impliqué dans l’accueil des malades du Covid-19.

A voir aussi

Covid-19 : Clermont-Ferrand, Dijon, Orléans… ces villes sous la menace du couvre-feu

Dans plusieurs métropoles, les indicateurs s’affolent. Clermont-Ferrand, Tours, ou encore Dijon pourraient basculer ce jeudi …

Laisser un commentaire