Accueil / Coronavirus / Suéde : Pour lutter contre les regroupements et fêtards !!! la ville va répandre de la fiente de poulet dans les parcs.

Suéde : Pour lutter contre les regroupements et fêtards !!! la ville va répandre de la fiente de poulet dans les parcs.

« Le fumier réalisé avec des fientes de poulet, ça sent terriblement mauvais. Ça n’est pas très agréable de s’asseoir avec une bière avec une odeur pareille ».

Avec les beaux jours, l’envie d’aller flâner, de pique-niquer entre amis dans les parcs mais avec les mesures de lutte contre la pandémie, il faudra encore attendre. En Suède, la ville universitaire de Lund a pris des mesures plutôt originales pour éviter que les gens viennent faire la fête dans ses parcs.

Lund est une ville universitaire suédoise avec de très beaux parcs. Chaque année, le 30 avril, lors de Valborg, la « nuit de Walpurgis » ou fête du Printemps, de nombreux habitants viennent faire la fête. Elle symbolise la fin de l’hiver et cette fête païenne est particulièrement populaire avec des chants, des feux de joie dans les jardins et autres parcs.

Les festivités attirent chaque année des dizaines de milliers de personnes dans une ville de 125.000 personnes qui comptent de très nombreux étudiants. Impossible d’interdire la fête en elle-même car ce sont des rassemblements spontanés.

Mais avec la pandémie de coronavirus, cette année, la ville de Lund a décidé d’empêcher les habitants de se rassembler pour célébrer cette fête traditionnelle. Les autorités vont tout d’abord mettre des barrière autour du principal parc de Lund. Mais également répandre une tonne de fumier fait avec des fientes de poulets dans le dit-parc.

L’objectif ? Éviter que les habitants ne se réunissent (et les faire fuir à cause de l’odeur) et entretenir la pelouse comme l’a indiqué Gustav Lundblad, à la tête du service environnement de la ville

A voir aussi

COVID-19: 13.157 CAS ET 215 MORTS À L’HÔPITAL EN FRANCE EN 24H, LES ADMISSIONS EN RÉANIMATION STAGNENT

13.157 cas de Covid-19 supplémentaires ont été enregistréspar ailleurs, et le taux de positivité des …

Laisser un commentaire