Accueil / Coronavirus / Surblouses défectueuses et inutilisable à Marseille : «Un séisme à La Timone». (Vidéo)

Surblouses défectueuses et inutilisable à Marseille : «Un séisme à La Timone». (Vidéo)

Dans une vidéo tournée à l’hôpital La Timone selon plusieurs syndicats, des infirmières montrent des surblouses qui se déchirent en les manipulant. La direction de l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille explique qu’il s’agit d’un lot défectueux.

On parle beaucoup du manque de masques pour les soignants. Mais il y a aussi parfois des tensions sur les surblouses, un équipement jetable en tissu très fin. Dans ce contexte, une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a suscité une avalanche de commentaires. Selon plusieurs syndicats, elle a été tournée à l’hôpital La Timone. On y voit des infirmières essayer des surblouses inutilisables, aussi fragiles que du papier à cigarettes. 

Sur cet extrait, on voit que la manche se déchire quand une infirmière essaie de passer un bras. Il s’agirait de surblouses défectueuses, selon l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (APHM). Contactée, la direction explique que les équipements donnés aux soignants sont régulièrement contrôlés. Cela-dit, tous ne le sont pas. 

Par exemple, avec la pandémie de Covid-19, l’APHM utilise chaque jour 5.000 surblouses. « Les contrôler une par une est donc impossible », d’après l’APHM. « C’est pour cette raison, dit-elle, qu’il arrive parfois que des lots défectueux passent entre les mailles du filet »Lorsque cela se produit, ces matériels ne sont pas utilisés et sont « immédiatement remplacés »

Une enquête interne a été ouverte pour savoir d’où proviennent ces surblouses inutilisables. Le syndicat Sud demande à l’APHM et à l’Agence régionale de santé de faire toute la lumière sur la traçabilité de ces équipements défectueux

A voir aussi

Covid-19 en France : 13000 nouveaux cas en 24 heures, 1600 personnes en réanimation

Depuis le début de l’épidémie en France il y a six mois, 32 933 personnes …

Laisser un commentaire