Accueil / Actualités / Faits divers / Trèbes : il met fin à ses jours avec son fils de 5 ans en voiture, après une dispute conjugale

Trèbes : il met fin à ses jours avec son fils de 5 ans en voiture, après une dispute conjugale

Grièvement blessé dimanche, l’enfant est sorti du service des soins intensif du CHU toulousain Purpan. Il est toujours hospitalisé et devra être entendu par les enquêteurs ultérieurement;

Marius, cet enfant âgé de 5 ans, grièvement blessé dans l’accident de la circulation qui a coûté la vie à son père, âgé lui de 31 ans, dimanche midi à Trèbes, sur la route de Fontiès-d’Aude (D 3), est désormais sorti du service des soins intensifs du CHU toulousain de Purpan. « Ses jours ne sont plus en danger et il devrait bientôt pouvoir être entendu par les enquêteurs », a indiqué le parquet de Carcassonne, sans oublier que les séquelles risquent d’être lourdes pour l’enfant.

Sur les circonstances de ce terrible accident de la circulation survenu aux alentours de midi, nous avons appris que le conducteur décédé a eu la volonté de se donner la mort, après une énième dispute survenue avec sa compagne qui souhaitait partir.

La voiture du bon Samaritain volée

Suite à cette nouvelle dispute, l’homme serait alors parti avec son fils de 5 ans en voiture, avec l’intention de se suicider.
À hauteur du rond-point de la chambre d’agriculture, il aurait alors été victime d’un premier accident volontaire n’ayant pas eu l’effet escompté, avant qu’un pompier volontaire qui n’était pas en service, ne s’arrête pour lui porter secours. Aussi, c’est à cet instant que le père a décidé de voler la voiture de son bon Samaritain, une Ford Focus, sans oublier d’y placer son fils sur le siège passager avant. Quid de la ceinture de sécurité ?
Le véhicule du pompier volontaire volé, l’homme est ensuite parti à très vive allure avec son enfant à ses côtés, en prenant la départementale 3, plus connue pour être la route de Fontiès-d’Aude.

Là, alors qu’il circulait à près 130 km/h, voire plus, sur cet axe en ligne droite limité à 80 km/h, le conducteur du véhicule volé a subitement dévié sur sa gauche pour aller percuter de plein fouet l’un des piliers de l’entrée d’un domaine familial. « Quand je suis sortie après avoir entendu un grand boum, je n’en ai pas cru mes yeux… Il y avait l’enfant qu’il pleurait », indique l’une des occupantes du domaine.
Sur la route, aucune trace de freinage n’a été relevée par les enquêteurs de la gendarmerie en charge des investigations.

A voir aussi

Ce cheval est mort d’épuisement lors d’un jumping à Cagnes: l’affaire jugée ce mercredi 23 septembre.

Le décès de l’étalon gris de 10 ans, Flogas Sunset Cruise, monté par un cavalier …

Laisser un commentaire