Accueil / Actualités / Faits divers / Trois voleurs laissent une attestation de déplacement pendant leur tentative de cambriolage en Gironde

Trois voleurs laissent une attestation de déplacement pendant leur tentative de cambriolage en Gironde

Alors que la situation est dramatique, que tout le monde est touché, d’une façon ou d’une autre, par la terrible pandémie de Covid-19, cela n’empêche pas certains de profiter du malheur des autres. On ne parle pas d’augmentation des prix ou des arnaques en tout genre, non, cette fois nous parlons de cambriolage. Heureusement, cette fois le retour de bâton ne s’est pas fait attendre !

À part ceux qui sont obligés de travailler hors de chez eux, nous devons tous rester confinés. Mais qu’en est-il des cambrioleurs ? Et bien certains profitent de cette période pour continuer leurs activités. Sauf que cette fois les gendarmes ont eu à faire à des voleurs vraiment pas très doués même si respectueux des règles.

En effet, ce vendredi 24 avril, une propriété viticole de Pian-sur-Garonne, en Gironde, a été cambriolée. La caisse de leur boutique ne contenait que 40 euros. Les trois hommes, de 36 ans, 41 ans et 45 ans, avaient fait semblant de venir acheter du vin.

Mais le vendeur, s’est aperçu de leur tentative de vol et les trois cambrioleurs ont pris la fuite. Mais l’un d’entre eux, dans la panique, a fait tomber sa fameuse attestation dérogatoire de déplacement !

Les gendarmes l’ont évidemment récupérée, se sont rendus à l’adresse indiquée dessus, à Saint-Pierre-d’Aurillac, et ont pu procéder à l’arrestation des trois cambrioleurs. 

Ils ont été placés en garde à vue et ont reçu une convocation au tribunal correctionnel de Bordeaux. Reste à savoir s’ils recevront également une amende de 135 euros pour ne pas avoir respecter les mesures de confinement car jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas de case : « vols et délits » sur l’attestation !

A voir aussi

Sarthe : la tête d’un cheval découverte dans un fossé à Coulombiers

Une automobiliste a découvert une tête de cheval, dépecée, au bord d’une route à Coulombiers …

Laisser un commentaire