Accueil / Actualités / Faits divers / Tromperie sur l’origine des kiwis : un revendeur ardéchois condamné à 70.000 euros d’amende

Tromperie sur l’origine des kiwis : un revendeur ardéchois condamné à 70.000 euros d’amende

Un revendeur de fruits ardéchois écoulait des kiwis bio français qui arrivaient en fait d’Italie. Trois syndicats agricoles s’étaient portés parties civiles.

Ce n’est pas la première affaire de ce type. En novembre déjà, deux grossistes drômois étaient condamnés pour avoir écoulé des kiwis italiens en les faisant passer pour des fruits français. Lors de ces contrôles menés par la répression des fraudes, un Ardéchois avait aussi été épinglé à travers ses deux sociétés de production et de distribution pour avoir écoulé 400 tonnes de kiwi italien présenté comme du kiwi bio français. Jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Privas, le revendeur ardéchois a été condamné pour tromperie. Son entreprise de distribution basée à Vesseaux écope d‘une amende de 60.000 euros. Et pour son exploitation basée à Saint-Didier-sous-Aubenas, l’amende s’élève à 10.000 euros. 

Un préjudice important pour les producteurs de fruits

La fédération nationale des producteurs de fruits, la confédération paysanne et la coordination rurale étaient toutes parties civiles. Chacune obtient mille euros pour le préjudice moral.  Les syndicats agricoles estiment qu’il ne faut pas laisser passer ce genre de pratiques. « Les agriculteurs français font de gros efforts de traçabilité et de qualité des produits », a commenté Aurélien Soubeyrand, le responsable fruits de la FDSEA de l’Ardèche. « Ces moutons noirs font un tort considérable à toute la profession. »

A voir aussi

Un caniche de 13 ans retrouvé dans un sac au fond d’une poubelle à Salon-de-Provence

Encore un acte de cruauté envers les animaux. Un caniche a été retrouvé en fin …

Laisser un commentaire