Accueil / Animaux / Un chat secouru après avoir passé deux semaines la tête coincée dans un pot en verre. (Vidéo)

Un chat secouru après avoir passé deux semaines la tête coincée dans un pot en verre. (Vidéo)

Après deux semaines de recherche intensive, des habitants de la ville de Matamata (Nouvelle-Zélande) ont réussi à capturer un chat errant qui avait bien besoin de leur aide…

Sans l’intervention des vétérinaires, ses jours étaient comptés. La ville de Matamata, en Nouvelle-Zélande, a été le théâtre, ces derniers jours, d’une chasse au félin de grande ampleur, pour la bonne cause. Il y a un peu plus de deux semaines en effet, un chat errant avait été repéré en mauvaise posture.

En essayant d’atteindre les restes de beurre de cacahuète se trouvant au fond d’un pot jeté aux ordures, l’animal s’était en effet retrouvé la tête piégée dans le récipient en verre. Après une alerte lancée par des riverains, plusieurs amis des animaux ont donc joint leurs forces pour tenter de le secourir.

“Dès qu’on approchait de lui, il s’enfuyait en courant”

“Plusieurs personnes de notre communauté ont tenté de le suivre et de l’attraper, mais dès qu’on approchait de lui, il s’enfuyait en courant”, explique Annaliese England, directrice de l’association Matamata Animal Trust, citée par Stuff.co.nz. La partie de cache-cache géante s’est ainsi poursuivie pendant deux semaines, jusqu’à ce lundi, où sa trace fut retrouvée à la lisière de la ville.

“Il a traversé la grande route, a couru dans une allée et a été repéré dans un jardin, raconte Annaliese England. Ils m’ont appelé, et nous avons barricadé le jardin avec des caisses, nous avions aussi un filet et une perche avec une corde. Il s’était réfugié au pied d’un treillis, donc nous n’avons pas réussi à l’attraper directement, mais j’ai réussi à mettre la corde autour de son cou. C’était notre dernière chance – derrière lui se trouvaient des champs de culture, donc on ne l’aurait jamais retrouvé.”

De chat errant à mascotte locale ?

Le chat a donc pu être libéré de son encombrant heaume dans la foulée. “Je l’ai emmené chez le vétérinaire, et ils ont dû le mettre sous sédatif pour l’enlever, précise la directrice de Matamata Animal Trust. Il était assez maigre. Il avait passé deux semaines sans nourriture, ni eau et le pot qu’il avait sur la tête ne laissait rentrer qu’un tout petit peu d’air.”

Affectueusement surnommé “Peanut” (“cacahuète” en VF), le félin est devenu une célébrité locale, à tel point qu’Annaliese England espère désormais lui trouver un foyer au sein de la communauté, et a d’ailleurs déjà reçu plusieurs demandes. “Ce serait bien qu’il puisse voir à quoi ressemble une famille”, estime l’amie des animaux, à qui ce chat errant doit décidément une fière chandelle…

A voir aussi

Après des milliers d’abandons d’animaux cet été, la SPA lance le «mois de l’adoption»

L’association lance une opération spéciale ce lundi dans ses 62 refuges. Objectif : permettre aux …

Laisser un commentaire