Accueil / Insolite / Un homme de 69 ans fait du vélo avec le cercueil de sa femme pour lui offrir une dernière promenade

Un homme de 69 ans fait du vélo avec le cercueil de sa femme pour lui offrir une dernière promenade

L’ancien médaillé d’or paralympique Ad Verhoeven a fait un tour aux Pays-Bas avec un cercueil en remorque. Ces images étranges sont en fait la dernière balade à vélo de sa défunte épouse Dinye.

Les photos du cycliste avec derrière lui le cercueil de sa femme ont maintenant fait le tour du monde. Le couple s’est rencontré pour la première fois en 1969 lors d’une compétition de vélo. C’était le coup de foudre et depuis lors, ils étaient inséparables.

Ensemble, ils ont parcouru des milliers de kilomètres chaque année, le vélo étant au cœur de leur vie. Malheureusement, il est venu l’heure redoutée de faire leur dernière balade à vélo ensemble.

Le média Algemeen Dagblad écrit que Diny a commencé à avoir des douleurs dans les cuisses plus tôt cette année, et lors d’une visite chez le médecin, on lui a diagnostiqué une vascularite, qui implique une inflammation des vaisseaux sanguins.

Sa santé s’est détériorée de façon spectaculaire et malheureusement très rapide. Elle a été admise à l’hôpital où elle s’est éteinte tranquillement à 68 ans.

« Heureusement, nous avons pu lui dire au revoir à la maison. C’était très agréable », dit Ad Verhoeven à Algemeen Dagblad.

En guise d’adieu final, il a souhaité offrir à sa défunte épouse une dernière balade à vélo. Il a monté une remorque sur son vélo avec dessus son cercueil.

« Diny adorait faire du vélo, tout comme moi. Donc ça lui aurait convenu. Cela nous convenait. Et je pense qu’une remorque vaut mieux qu’un vélo cargo. C’était magnifique », dit Ad Verhoeven à Algemeen Dagblad.

C’est ce que nous appelons le véritable amour. Nous pouvons facilement comprendre pourquoi beaucoup sont touchés. Qu’elle repose en paix.

A voir aussi

Dordogne : il fait exploser sa cuisine en voulant tuer une mouche

Un homme d’environ 80 ans a été brûlé à la main ce vendredi soir après …

Laisser un commentaire