Accueil / Insolite / Un homme se plaint auprès de la gendarmerie, car les grenouilles de son voisin sont « trop bruyantes »

Un homme se plaint auprès de la gendarmerie, car les grenouilles de son voisin sont « trop bruyantes »

Cette période de confinement permet de voir la nature sous un jour nouveau pour beaucoup d’entre nous. Les animaux s’aventurent davantage dans certaines zones et surtout, nous les voyons plus car nous sommes pour beaucoup d’entre nous confinés ! On en oublierait presque que c’est le printemps, la saison des amours pour beaucoup !

Quand le chat n’est pas là, les souris dansent dit-on. Pour les animaux, ce n’est pas parce qu’il y a moins d’humains dehors qu’ils ne peuvent pas vaquer à leurs occupations, bien au contraire. Les grenouilles par exemple sont en pleine saison de reproduction. 

Ce qui veut dire qu’elles « s’expriment » bien plus et que leurs coassements se font plus importants. Cela ne plaît pas à tout le monde comme l’a expliqué la Gendarmerie Indre et Loire sur sa page Facebook le 14 avril dernier : 

« Le confinement … ça peut aussi être difficile à la campagne !!
«Je vais faire un carnage, je ne supporte plus mes voisines trop bruyantes !! »

En résumé ce sont les propos très inquiétants rapportés au centre opérationnel de la gendarmerie de Tours, la semaine dernière. Plein de sang froid, l’opérateur – avant d’engager les super-gendarmes du GIGN – a posé quelques questions … »

Effectivement, les voisines de cet homme, qui réside dans une petite commune au sud de Tours, sont particulièrement bruyantes, et c’est pourquoi, excédé et en furie, il s’est présenté……………… chez son voisin propriétaire de la mare qui héberge de nombreuses grenouilles particulièrement loquaces en cette période de reproduction !!!

À ce stade, le dangereux meneur du groupe qui perturbe la quiétude de cette paisible commune rurale n’a pas encore été interpellé, malgré un signalement assez précis et le portrait robot joint. »

Les bruits de la campagne et les problèmes de voisinage sont fréquents. On ne souvient tous des plaintes déposées contre des cigales, des coqs, des vaches ou encore les cloches des églises… 

Rappelons qu’une loi a été votée en janvier 2020 protégeant les odeurs de la campagne mais aussi certains sons comme le chant des cigales, le coassements des grenouilles ou encore le meuglement des vaches. Ils sont partie du « patrimoine sensoriel » de nos campagnes. 

Espérons que la paix reviendra entre ces voisins. Le bruit ce n’est jamais agréable, on peut comprendre, mais il faut aussi respecter les bruits de la nature. 

A voir aussi

Un couple quitte le Jura pour la Normandie et propose une tombe en vente sur Leboncoin

On trouve sur Internet des annonces très insolites ! Celle-ci en fait partie : un …

Laisser un commentaire