Accueil / Animaux / Un homme trouve un chien abandonné au bord d’une route !!! Avec un message attaché au collier

Un homme trouve un chien abandonné au bord d’une route !!! Avec un message attaché au collier

Après avoir lu un mot émouvant attaché au collier d’un chien abandonné au milieu d’une route fréquentée, un homme, qui a partagé cette histoire sur sa page Facebook, s’est effondré en larmes. Aujourd’hui le toutou et son nouveau maître passent le confinement ensemble.

Cette fois-ci, Lionel n’est pas rentré seul après ses courses. En plein confinement, instauré depuis la mi-mars,  l’homme a trouvé un chien abandonné au milieu de la circulation, qu’il a sans hésitation ramené chez lui. Cette histoire touchante, il l’a partagée sur sa page Facebook.

Une lettre déchirante

En sortant du supermarché, Lionel a vu un chien perdu au beau milieu de la route. En s’en approchant, il a remarqué un morceau de papier accroché au collier de l’animal, grâce auquel l’homme a découvert la triste histoire de Siggy, 5 ans.

«Ouaf! Mon nom est Siggy et je suis le chien le plus affectueux et attentionné que vous pourrez jamais croiser. Mon maître est vraiment désolé de devoir me laisser avec vous, mais il ne peut plus prendre soin de moi […] S’il vous plaît, emmenez-moi chez vous. S’il vous plaît, laissez-moi faire partie de votre famille. S’il vous plaît, donnez-moi de l’amour […]», a-t-il lu sur cette note, les larmes aux yeux.

Beaucoup de responsabilités

Sans l’ombre d’un doute, Lionel décide de ramener le chien chez lui pour passer le confinement ensemble et ensuite le donner à son frère. Indigné par le comportement de l’ancien maître de Siggy, il a rappelé sur sa page Facebook qu’avoir un animal domestique entraînait beaucoup de responsabilités et a appelé les gens à ne pas prendre d’animaux sans être sûr de pouvoir leur assurer un engagement total.

A voir aussi

Une prétendue araignée géante affole les habitants dans le métro et fait rire les internautes

Parmi les phobies les plus courantes il y a celle des araignées. Pourtant, elles sont …

Laisser un commentaire