Accueil / Actualités / Faits divers / Un Indien soupçonné d’avoir utilisé des serpents pour assassiner son épouse

Un Indien soupçonné d’avoir utilisé des serpents pour assassiner son épouse

Un drame conjugal d’un genre particulier s’est noué dans le sud de l’Inde, où un homme de 27 ans a récemment été arrêté pour le meurtre de son épouse. L’arme du crime ? Deux serpents venimeux, que le suspect se serait procuré auprès d’un éleveur.

Un crime de sang froid. Un homme originaire de l’état du Kerala, dans le sud de l’Inde, a été arrêté par la police locale, quelques jours après la mort de son épouse, décédée des suites de morsures venimeuses. Les forces de l’ordre le soupçonnent d’avoir été à l’origine des deux attaques de serpent qui ont coûté la vie à la jeune femme.

Courant mars, Uthra, compagne du suspect dénommé Sooraj, avait ainsi été mordue une première fois par une vipère de Russell. Hospitalisée pendant deux mois, la malheureuse avait survécu et s’était ensuite installé chez ses parents.

Une deuxième attaque fatale

Au cours de sa convalescence, la jeune femme a cependant de nouveau été attaquée par un serpent venimeux, un cobra cette fois. Cette nouvelle morsure fut fatale à Uthra, maman d’un enfant d’un an. Peu après sa mort, les parents de la défunte furent interloqués par le comportement de son mari Sooraj, qui s’empressa de réclamer les biens de son épouse.

Alertée, la police mena une enquête qui fit rapidement apparaître d’inquiétants éléments. Selon Ouest France, qui relate cette terrible histoire, Sooraj avait en effet, au cours des mois précédents, rassemblé et consulté de nombreuses informations sur les serpents et avait même contacté des éleveurs.

Deux achats de serpent en quelques mois

Les policiers établirent donc rapidement un lien entre les deux attaques subies par Uthra et les activités suspectes de son mari. En remontant la filière menant aux éleveurs, il constatèrent que Sooraj avait acheté successivement une vipère de Russell en mars, puis un cobra quelques semaines plus tard…

Selon les enquêteurs, le suspect, âgé de 27 ans, a lui même jeté le cobra sur sa femme lors de la deuxième attaque. “Sooraj est resté dans la même pièce qu’Uthra en faisant comme si de rien n’était, affirme l’un des policiers, cité par Ouest France. Il suivait sa routine matinale lorsqu’il a été alerté par les hurlements de la mère d’Uthra.”

Un mobile financier

Beaucoup plus banal que son exécution, le mobile du crime semble d’ordre financier. “Sooraj craignait qu’en divorçant d’Uthra il ne doive rendre la dot, avance la source policière. C’est pourquoi il a décidé de la tuer.”

Constituée de près de 100 pièces d’or, d’une voiture neuve et d’un demi-million de roupies en liquide (environ 6 000 €), cette dot importante aurait donc poussé le mari à commettre l’impensable. Et à tenter de faire porter le chapeau à des reptiles certes redoutables, mais loin d’être aussi perfides que lui…

A voir aussi

Mort de Victorine : « Elle se méfiait de tout », l’émouvant témoignage de ses amies. (Vidéo)

Au lendemain de la macabre découverte, ses amies témoignent sur son caractère qui laisse à …

Laisser un commentaire