Accueil / Actualités / France / Une fin du confinement après le 10 mai ? Macron s’interroge encore

Une fin du confinement après le 10 mai ? Macron s’interroge encore

Le chef de l’Etat consulte à tout-va pour définir un cap et une date pour une éventuelle sortie du confinement.

Combien de temps va encore durer le confinement? La question est sur toutes les lèvres. Pas une conversation sur les messageries ou les réseaux sociaux sans que le sujet vienne sur la table. Une prolongation est inévitable et a déjà été annoncée par le gouvernement. Mais alors, le 4 mai sera-t-il le jour du retour à l’école, comme l’avait évoqué le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer et mécaniquement celui de la fin du confinement?

Les conjectures vont bon train. Dans un contexte de début d’éclaircie sur le front hospitalier, Emmanuel Macron envisagerait une prolongation du confinement au moins jusqu’après le 10 mai. Cette date aurait fuité par le biais de son entourage dimanche, alors que le chef de l’Etat continue à consulter tous azimuts en vue de son allocution de lundi soir.

Le JDD avait ouvert le feu dans la matinée, évoquant un confinement pouvant se poursuivre peut-être jusqu’à fin mai, ainsi qu’une réouverture des écoles seulement en septembre. L’Elysée, contacté par Le Parisien, n’a pas commenté l’article du Journal du dimanche ni la période évoquée par l’AFP.

Fin du confinement après le 10 mai ?

Selon des proches du président cités par l’AFP, le chef de l’Etat « devrait évoquer une date de fin de confinement courant mai, au moins après le pont du 8-10 mai. Une date suffisamment lointaine pour qu’on comprenne qu’on pourra alors commencer un début de déconfinement partiel, mais extrêmement progressif ».

Emmanuel Macron devrait ainsi opter pour une échéance « assez lointaine pour faire comprendre l’effort qui reste à faire, mais suffisamment proche pour esquisser la France d’après ».

Ce qui semble plus certain, selon nos informations, c’est qu’un retour à la « normale » ne serait pas immédiat. Il n’est pas question, par exemple, de rouvrir aussitôt commerces et écoles, mais une réouverture des écoles seulement en septembre n’est pas non plus décidée, selon ces sources.

Consultations encore ce dimanche

Cette « fuite » aurait le mérite de préparer l’opinion avant un discours du Président plus qu’attendu par la population. Seul Emmanuel Macron détient réellement le secret de cette date butoir. Comme pour chacune de ses précédentes allocutions solennelles depuis le 12 mars, il pourrait aussi en conclusion dessiner plus précisément ses projets pour « le jour d’après », notamment les nouvelles priorités du reste de son quinquennat.

Le chef de l’Etat a décalé à lundi soir sa prise de parole initialement annoncée pour jeudi afin de prendre le temps de mener des consultations auprès d’acteurs de la société civile. parmi eux, le professeur Didier Raoult, avec lequel il s’est entretenu presque chaque jour selon un proche, mais aussi d’autres médecins, des élus, des associations et ses homologues européens.

Reconquête de l’opinion ?

« Sur ces décisions lourdes, il a une vraie volonté d’union et de rassemblement, en prenant des avis directement sur le terrain », ajoute un membre de son entourage. Ainsi, ce dimanche et lundi, il doit encore parler à plusieurs médecins de terrain, aux présidents des chambres Gérard Larcher et Richard Ferrand, à plusieurs maires de régions différentes et à Angela Merkel, entre autres.

A voir aussi

Le couvre-feu dans 54 départements en France

La liste des territoires avec interdiction de sortir de chez soi après 21 heures (sauf …

Laisser un commentaire