Accueil / Actualités / Faits divers / Une médecin prescrit de faux certificats contre le port du masque, l’ARS saisit la justice

Une médecin prescrit de faux certificats contre le port du masque, l’ARS saisit la justice

Une médecin basée à Wangenbourg-Engenthal (Bas-Rhin) a partagé sur son compte Facebook un certificat permettant à qui le souhaite de se soustraire au port du masque. Explications.

’affaire a de quoi surprendre. Une médecin généraliste basée à Wangenbourg-Engenthal (Bas-Rhin) fait circuler des certificats à remplir soi-même pour dispenser ceux qui le souhaitent de porter un masque.

La médecin en question, Eve Engerer, a en effet posté un modèle de certificat sur son compte Facebook (voir ci-dessous).

Une pratique illicite, selon l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est, contactée par Actu Strasbourg. L’ARS a confirmé avoir saisi la justice et « sollicité les conseils de l’Ordre départemental et régional pour manquements déontologiques » au sujet du « comportement du docteur ». Et ce, dès le mois de mai 2020. Ajoutant :

Outre cette action, suite aux messages diffusés par le Dr Engerer sur les réseaux sociaux, l’ARS a saisi le Procureur de Justice pour des poursuites judiciaires en début de semaine.

Ainsi, « elle sera sans doute suspendue au moins cinq mois », selon le président du conseil de l’ordre des médecins du Bas-Rhin, Jean-Marie Letzelter, contacté par Actu Strasbourg. Mais pour l’heure l’ARS n’a pas confirmé la suspension de la médecin.

« Infraction au code de déontologie » et « charlatanisme »

Sur le certificat, il est possible de lire : « Je soussignée certifie que « nom » « prénom » présente une contre-indication médicale au port du masque en continu ». Il est daté au jeudi 23 juillet. Il est alors possible d’ajouter le nom et prénom de son choix afin d’être dispensé. 

Ce même modèle de certificat n’a pas tardé à être relayé sur les réseaux sociaux, notamment sur le groupe Facebook « Contre le masque obligatoire, pour la liberté de respirer et de sourire« .

Ainsi, l’ensemble des membres du groupe ont pu se procurer le certificat qui n’a « aucune valeur légale », comme l’explique Jean-Marie Letzelter :

Elle passera sans doute en chambre disciplinaire, car elle met ses patients en danger, pour infraction au code de déontologie, en raison des certificats de complaisance qu’elle a proposés (en référence à l’ordonnance à remplir soi-même, N.D.L.R.). Et charlatanisme car elle a tout de même écrit sur une ordonnance qu’il faut répéter des chiffres pour se protéger du Covid.

« Le masque n’est pas le problème »

La médecin, contactée par Actu Strasbourg, ne s’en cache pas, bien au contraire. « Le masque n’est pas le problème, il est utilisé pour embrouiller les gens et pour rendre fou », affirme-t-elle. Ainsi, selon elle, le masque ne serait qu’une « source de conflit », rien de plus. « La solution est de renforcer son immunité et c’est la joie qui crée la santé ».

Elle poursuit : « Dans la rue, quand je vois un petit de trois ans ou des personnes âgées qui ne respirent pas bien à cause du masque, ce n’est pas possible. Et respirer, c’est important ».

Chacun doit s’occuper de ses affaires. Je suis un médecin conscient, pas comme mes confrères, je ne suis pas Big Pharma (référence à l’industrie pharmaceutique et à une théorie du complot, N.D.L.R.). J’ai désappris ce que j’ai appris dans mes études de médecine pour réapprendre la santé. 

« Hypnose humaniste », homéopathie et vitamines

En effet, Eve Engerer préfère prescrire des vitamines ou pratiquer « l’hypnose humaniste », soulignant que ses pratiques ont déjà été critiquées par l’Ordre des médecins, qui a eu échos de ses pratiques au mois d’avril 2020.

Je faisais de la régulation au Samu et j’ai été virée. Je disais aux gens de reprendre le pouvoir, je les aidais à se soigner comme ça. Je prescrivais de l’homéopathie. Je suis un médecin simple, j’ai une autre vision des choses.

A voir aussi

Hérault : la mère de famille disparue depuis dix jours après une dispute, retrouvée morte

La mère de famille Joëlle Queille qui avait disparu depuis le 6 septembre à Saint-Gély …

Laisser un commentaire