Accueil / Animaux / Ussel (Corrèze) : Un Rottweiler est mort de faim et de soif, abandonné dans un appartement !
Photo d'illustration : Un Rottweiler de 6 ans, abandonné dans un appartement sans eau, ni nourriture, a été retrouvé dans un état de décomposition avancée

Ussel (Corrèze) : Un Rottweiler est mort de faim et de soif, abandonné dans un appartement !

Le cadavre d’un Rottweiler a été retrouvé dans un logement abandonné et jonché d’excréments à Ussel, en Corrèze (13/11/2020). L’animal n’avait ni eau, ni nourriture à disposition. Une plainte pour « acte de cruauté » a été déposée et la Fondation 30 Millions d’Amis se porte partie civile.

Dernière la porte, l’horreur. Les bénévoles d’un refuge corrézien ont découvert le cadavre en décomposition d’un chien dans un appartement d’Ussel (19° (13/11/2020). Le logement aurait été abandonné depuis plus d’un mois ; l’animal serait mort de faim et de soif.

Odeur nauséabonde, sol jonché d’excréments…

« Dès que nous avons ouvert la porte, c’était horrible, décrit Alexandre Chauvet, responsable du refuge animalier Bortois qui a obtenu les autorisations des autorités pour retirer le cadavre. Une odeur nauséabonde avait envahi la pièce. Le sol était jonché d’excréments. Il y en avait partout ! C’était un véritable taudis. Et là, derrière la porte, il y avait ce pauvre chien en état de décomposition avancée… »

Identifié sous le nom du précédent propriétaire, Jag était un Rottweiler de 6 ans. Aucune démarche de détention d’animal catégorisé n’aurait été effectuée par le maître actuel. Le chien n’était même pas vacciné. Quant à l’individu qui l’a abandonné, il aurait délivré des explications contradictoires à la police et à l’association.

« Je n’ose pas imaginer ses derniers instants… »

« Cela ne tient pas la route, peste M. Chauvet. Selon le voisinage, il était déjà assez maigre lorsqu’il le promenait. Ce qui me hante le plus, c’est qu’il l’a laissé mourir seul dans cette pièce obscure sans eau, ni nourriture. Je n’ose même pas imaginer les derniers instants de ce chien… »

Alors qu’une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de la mort de l’animal, des plaintes pour « acte de cruauté envers un animal tenu en captivité », « abandon », « détention illégale de chien catégorisé » et « mauvais traitements » a été déposées. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est constituée partie civile.

A voir aussi

Pau : les policiers récupèrent un chien dans une machine à laver

L’intervention a eu lieu la semaine dernière dans un logement où les policiers étaient appelés …

Laisser un commentaire