Accueil / Actualités / Faits divers / Val-de-Marne : un incendie éclate à la prison de Fresnes

Val-de-Marne : un incendie éclate à la prison de Fresnes

Le sinistre a été provoqué par des projectiles inflammables lancés par des détenus depuis leurs cellules. Le feu était maîtrisé vers minuit. Aucun blessé à déplorer.

Un incendie s’est déclaré au sein de la prison de Fresnes (Val-de-Marne), dimanche soir, aux alentours de 23 heures. Il a été maîtrisé vers minuit. Les pompiers se trouvaient encore sur place tard dans la nuit pour s’assurer qu’il ne reprenne pas.

Le feu a éclaté à l’extérieur de la zone de détention, au niveau d’anciennes cuisines qui servent de zones de stockage depuis plusieurs années. Selon une source à l’administration pénitentiaire et le syndicat FO, il a été provoqué par des jets de projectiles inflammables lancés par des détenus depuis leurs cellules. «Juste en dessous, il y a sur le toit des anciennes cuisines tout un tas de déchets qu’on a du mal à déblayer car c’est un endroit difficile d’accès », précise un fonctionnaire.

Le feu s’est ensuite propagé aux tôles en fibre de verre constituant le toit. Des agents pénitentiaires ont dans un premier temps essayé d’éteindre l’incendie avant d’être relayés par les pompiers.

Bien que plusieurs images relativement spectaculaires circulaient dans la soirée sur les réseaux sociaux, l’incendie, qui n’a fait aucun blessé, n’a pas nécessité d’évacuation de détenus. «Nous allons en revanche procéder à des transferts pour éloigner ceux qui ont allumé cet incendie », ajoute la source à l’administration pénitentiaire.

Le commissariat de l’Haÿ-les-Roses est saisi de l’enquête, nous a confié une source policière. Cet incendie survient dans un contexte de tension dans les prisons en raison du confinement. Des mutineries avaient du reste éclaté dans plusieurs établissements. Mais pas à Fresnes.

A voir aussi

Sarthe : la tête d’un cheval découverte dans un fossé à Coulombiers

Une automobiliste a découvert une tête de cheval, dépecée, au bord d’une route à Coulombiers …

Laisser un commentaire