Accueil / Actualités / France / Vendredi 21 mai en France : 83 nouveaux décès en 24 heures, 28215 morts depuis le début de l’épidémie

Vendredi 21 mai en France : 83 nouveaux décès en 24 heures, 28215 morts depuis le début de l’épidémie

À ce jour, 1745 patients demeurent hospitalisés dans les services de réanimation, selon le dernier bilan de la Direction générale de la santé.

La France se déconfine depuis onze jours mais n’en a pas terminé avec le covid-19. Dans son communiqué de presse quotidien, la Direction générale de la santé a fait savoir que 83 nouveaux décès ont été enregistrés ces dernières 24 heures dans le pays.

1 745 patients en réanimation

Les services hospitaliers restent mobilisés. Ce 21 mai, 1 745 patients restaient pris en charge dans les services de réanimation du pays. Ces dernières 24 heures, 28 nouveaux patients y ont été admis. Le solde, qui tient compte des sorties, est une nouvelle fois négatif, avec 49 patients en moins.

Ces réanimations ne représentent cependant qu’une minorité des malades à l’hôpital, puisque 17 583 patients sont toujours hospitalisés pour une contamination au Covid-19. À noter que 271 nouvelles admissions ont été enregistrées ces dernières 24 heures. Depuis le début du mois de mars, les hôpitaux français ont ainsi reçu 99 822 patients et 63 858 d’entre eux ont pu regagner leur domicile.

Le virus a officiellement touché plus de 5 millions de personnes dans le monde, principalement en Europe où le déconfinement se poursuit avec l’angoisse d’une résurgence, au moment où la Chine s’apprête à proclamer sa « victoire » sur l’épidémie. Le nombre de cas officiellement diagnostiqués a doublé en un mois pour atteindre au moins 5,01 millions, parmi lesquels 328 220 décès.

Si ce bilan est sans doute largement sous-évalué, les données recueillies auprès de sources officielles révèlent une accélération du nombre de nouveaux cas avec des augmentations particulièrement élevées ces dix derniers jours.

A voir aussi

Coronavirus : plusieurs associations demandent une « année blanche » pour les droits des chômeurs

Plusieurs associations de chômeurs et précaires, et des syndicats, demandent au gouvernement « une année blanche » …

Laisser un commentaire